vendredi, avril 23, 2021

Des manifestations post-électorales éclatent aux États-Unis

Les villes américaines ont connu des troubles post-électoraux, mercredi, alors que le vainqueur de la course à la présidence qui oppose le président sortant Donald Trump au candidat démocrate Joe Biden demeure indécis.

À Washington, New York, Chicago, Illinois, Los Angeles, Seattle, Washington, Portland, Oregon, Philadelphie, Pennsylvanie et Minneapolis, les manifestants sont descendus dans la rue pour soutenir le mouvement « Count Every Vote » (« Comptez chaque vote »), qui a exhorté les responsables des États à compter chaque bulletin de vote, après que la campagne Trump ait tenté d’empêcher le décompte des voix dans plusieurs États.

À Philadelphie, les manifestants se sont rassemblés devant l’Independence Hall et l’hôtel de ville pour demander également justice pour Walter Wallace Jr — un Afro-américain abattu par la police fin octobre.

Au moins 11 manifestants ont été arrêtés à Portland après que les autorités aient déclaré que les protestations se sont transformées en émeutes, suite à la destruction de vitrines de commerces dans le centre-ville.

Le bureau du shérif du comté de Multnomah a diffusé sur Twitter des photos d’objets saisis sur les manifestants, dont des feux d’artifice, des marteaux et des sprays de peinture.

Le bureau du shérif a également annoncé le déploiement de la Garde nationale pour  » maintenir l’ordre public et assurer la sécurité de la communauté « .

« Le non-respect de cette décision peut entraîner l’arrestation, la mise en examen et/ou le recours à la force, y compris, mais sans s’y limiter, aux projectiles en caoutchouc et/ou aux gaz lacrymogènes », a-t-il ajouté.

Une cinquantaine d’arrestations ont eu lieu à New York, des manifestants ayant provoqué des incendies et jeté des projectiles contre la police.

« Nous soutenons le droit de chacun à s’exprimer, mais mettre le feu expose les autres au danger et ne sera pas toléré », a tweeté la police.

Les manifestants ont bloqué la circulation à Minneapolis.

« Marcher sur l’autoroute est illégal et très dangereux pour les piétons et les automobilistes », ont déclaré les autorités. « Nous respectons le droit de chacun à s’exprimer en vertu du premier amendement, mais l’autoroute n’est pas un endroit pour le faire ».

La police a déclaré que quatre personnes ont été arrêtées lors des manifestations de la nuit dans la capitale du pays. Les entreprises ont été fermées, lundi, par crainte de troubles post-électoraux.

Plusieurs centaines de partisans de Trump se sont rassemblés au Bureau de dépouillement des votes du comté de Maricopa, en Arizona, situé à l’extérieur de Phoenix. Ils ont exigé que chaque vote dans l’État clé soit compté.

Alors que le décompte des voix se poursuit dans les États clés, Biden se rapproche des 270 votes requis pour la victoire, tandis que la campagne de Trump multiplie les actions en justice en Pennsylvanie, au Michigan et en Géorgie, alléguant des irrégularités et des « fraudes ».

SourceAgences

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos