lundi, mai 10, 2021

Des membres du Congrès appellent le secrétaire d’État américain à une intervention en faveur de la paix en Libye

Courrier arabe

Des représentants au Congrès américain ont rédigé une lettre au secrétaire d’État des États-Unis, Antony Blinken, lui indiquant que «Washington pouvait soutenir une transition politique stable en Libye, et encourager les efforts déployés par les Nations unies».

La lettre a été signée par le président du Comité des affaires étrangères du Congrès et 6 autres représentants, encouragent l’administration américaine «à soutenir activement à la fois le processus de paix libyen dirigé par l’ONU et les efforts visant à renforcer la stabilité et la souveraineté en Libye».

«Un nouveau gouvernement d’unité nationale a été nommé le 15 mars, en Libye, après avoir obtenu le soutien parlementaire. Pour la première fois depuis 2014, on espère que les institutions divisées de la Libye pourront être unifiées et apporter une paix et une stabilité durables dans le pays», avait noté la lettre.

Elle ajouta : «Les États-Unis doivent soutenir le peuple libyen dans le chemin vers l’unité nationale, la stabilité et la paix».

Elle appela aussi l’administration américaine à «déployer tous les outils diplomatiques et économiques pour aider le gouvernement libyen à mettre en œuvre le cessez-le-feu signé le 23 octobre, à lancer un processus de réconciliation nationale, à répondre aux besoins du peuple libyen, à unifier les institutions libyennes et à préparer la Libye aux élections présidentielles et parlementaires attendues en décembre 2021».

La lettre demanda aussi «la mise en œuvre d’une diplomatie bilatérale et multilatérale rigoureuse pour garantir que les puissances extérieures (y compris les alliés et les partenaires américains) respectent l’embargo des armes imposé au pays par les Nations Unies».

Elle proclama aussi «l’intervention américaine pour la libération immédiate et l’évacuation en toute sécurité des réfugiés et des migrants détenus piégés en Libye», appelant à «encourager la mise en œuvre du plan proposé par la MANUL (Mission d’appui des Nations unies pour la Libye) pour la fermeture organisée et progressive des centres de détention de migrants dans toutes les régions libyennes».

Il est à noter que plusieurs voix s’élèvent dernièrement, appelant Washington à jouer un rôle central en Libye, dans le but de limiter l’influence russe présentée principalement par les mercenaires de Wagner déployés sur place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos