9.9 C
New York
dimanche, décembre 10, 2023

Buy now

spot_img

Des mercenaires du Darfour en Libye et au Yémen, recrutés par Hemiti au profit des Émirats arabe unis

Courrier arabe

Le site d’informations «al-Jazeera.net» a pu obtenir des documents et des informations, dévoilant que les Émirats arabe unis (EAU) transportaient des centaines de mercenaires recrutés au «Darfour» et dans certains pays africains, par Mohamed Hamdane Dagalo alias «Hemiti», le vice-président du Conseil militaire transitionnel soudanais (CMT), vers la Libye et le Yémen.

Le site a obtenu comme documents, deux lettres envoyées par l’ambassade des EAU à Khartoum aux autorités soudanaises, l’une d’elles signale que les EAU avaient demandé une autorisation diplomatique pour l’atterrissage de deux avions militaires émiratis dans l’aéroport d’«al-Janina» qui se trouve à l’ouest du pays.

La lettre notait que les avions étaient chargés de transporter des passagers, qu’elle avait nommés «forces soudanaises», proclamant un mois pour accomplir la mission, qui commença le 1 juin dernier.

Et dans une autre lettre, l’ambassade d’Abu-Dhabi a aussi demandé la permission pour que deux avions des forces aériennes émiraties atterrissent à l’aéroport de Khartoum pour transporter des passagers et des cargaisons, de Khartoum vers «Kharouba» en Libye.

L’ambassade avait demandé 24 heures pour accomplir la mission à compter du 24 mai dernier, notant que le départ du vol était d’Abu-Dhabi, passant par Khartoum, vers Kharouba, puis au Caire, avant de revenir à Abu-Dhabi.

Le recrutement émirati

Par ailleurs, des sources propres à al-Jazeera ont révélé que durant ces derniers jours, Hemiti avait mis en place une unité spéciale des Forces de soutien rapide (RSF), recrutant plus de 450 personnes au Darfour, au profit de l’armée émiratie, ajoutant qu’ils étaient sélectionnés selon des critères bien précis et qu’ils devaient avoir une couleur de peau claire et une bonne connaissance de l’arabe.

Les sources ont aussi raconté que plus de 3 milles recrutés étaient rassemblés au Soudan, puis envoyés de l’aéroport d’al-Jeninah à travers des avions spéciaux, pour suivre des entraînements militaires avec la société américaine «Black water» à Djibouti, signalant qu’Abu-Dhabi envisage de les naturaliser pour les recruter dans les rangs de l’armée des EAU, en vue de les exploiter lors des missions en dehors du pays, comme au Yémen.

Au final, al-Jazeera mentionne, selon les mêmes sources, que Hemiti avait rapporté les propos du conseiller des affaires africaines an Arabie saoudite, déclarant que les EAU mettaient en œuvre un plan visant à développer les capacités de l’armée émiratie, et à augmenter son nombre, soulignant que les EAU avaient réservé une somme colossale pour faire face au demandes militaires régionales actuelles.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici