dimanche, octobre 24, 2021

Des sources koweïtiennes démentent avoir autorisé l’avion israélien à traverser son espace aérien vers les Emirats arabes unis

Aujourd’hui, mardi, des sources gouvernementales koweïtiennes ont nié le passage de tout avion israélien arrivant aux EAU via son espace aérien.

« L’avion israélien n’a pas traversé l’espace aérien koweïtien pour atteindre les EAU », a rapporté le journal koweïtien « Al-Qabas », citant des sources gouvernementales.

Les sources ont indiqué que la ligne de navigation aérienne qui a été lancée, hier, entre Israël et les Émirats «ne passe pas par la ligne aérienne du pays, mais plutôt par une autre complètement éloignée du Koweït..

Elles ont expliqué que les rumeurs concernant la possibilité d’autoriser le passage d’avions israéliens à travers l’espace aérien koweïtien, pour atteindre les Emirats, « sont totalement fausses ».

Le même journal a cité des sources gouvernementales après l’annonce de l’accord de paix entre les Émirats arabes unis et « Israël », affirmant que la position du Koweït sur la normalisation avec l’État hébreu est stable et ne changera pas .

Hier, lundi, un avion Boeing appartenant à la compagnie israélienne Al Al a atterri à l’aéroport d’Abu Dhabi au départ de Tel Aviv, dans le premier vol direct et sans escale entre les deux pays, après avoir traversé l’espace aérien saoudien.

L’avion transportait deux délégations des États-Unis et d ‘Israël. La délégation américaine comprenait le conseiller principal du président américain et gendre Jared Kushner, le conseiller à la sécurité nationale Robert O’Brien et l’envoyé américain au Moyen-Orient Avi Berkowitz, tandis que la délégation israélienne est dirigée par le chef de l’Autorité nationale de sécurité, Meir Ben Shabat.

Ces étapes interviennent après l’accord de normalisation conclu par Abu Dhabi et Tel-Aviv, le 13 août dernier.

L’accord s’est heurté à un rejet populaire arabe généralisé et à une condamnation de la part des factions et des dirigeants palestiniens, car ces derniers le considéraient comme une « trahison » de la part des Émirats de la ville de Jérusalem, de la mosquée Al-Aqsa et de la cause palestinienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos