samedi, juin 12, 2021

Doha ouvre le Centre international pour la lutte contre le terrorisme, le premier se son genre au niveau de la région

Courrier arabe

Le ministre qatari des Affaires étrangères, le cheikh Mohamed ben Abderrahmane al-Thani, a annoncé, lundi, l’ouverture du « Centre international de l’application de la vision comportementaliste pour lutter contre le terrorisme », à Doha, signalant que «l’occasion était importante et qu’elle portait beaucoup de significations».

Selon l’agence de presse qatarie (QNA), le ministre avait indiqué, lors de la cérémonie d’ouverture du Centre, «L’institution est la première se son genre, au niveau de la région et du monde».

Il a précisé que «le centre se spécialisait dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent», soulignant qu’«il était le fruit de l’accord conclu, à la marge du forum de Doha, organisé en 2019, avec la présence du secrétaire général des Nations unies».

La preuve d’une alliance solide

«L’ouverture du Centre est un message qui prouve que le Qatar tient ses promesses et qu’il compte renforcer ses liens avec l’ONU et accroitre la capacité de ses dispositifs pour qu’ils accomplissent leur missions et contribuent activement aux efforts internationaux pour lutter contre le terrorisme», avait-il déclaré, en évoquant «la collaboration étroite entre Doha et l’ONU».

Il ajouta : «Le Qatar est conscient du rôle important que joue le Centre, dans la lutte contre le terrorisme, et a offert 5 millions de dollars pour sa construction et l’exécution de son programme, tout au long des 3 prochaines années», tout en affirmant que «son pays insistait à abriter le Centre, en partant de sa politique fondée sur les normes et la culture de la religion islamique, qui refuse le terrorisme quels qu’en soient les raisons ou les motifs».

Un public bien ciblé

Le ministre qatari a ainsi souligné que «le travail du Centre se focalisera sur la catégorie des enfants et des jeunes, qui sont la cible préférée des groupes extrémistes», précisant que «son programme fut fondé, en fonction de théories de l’éducation, de la science et celles de la réalité».

«Il était prioritaire pour Doha de lutter contre le terrorisme et elle a travaillé dans le cadre de l’ONU et au niveau national, à protéger les enfants et les jeunes. Elle a mené des efforts pour organiser une session qui prendra en charge les enfants et les jeunes influés et elle ne peinera pas à poursuivre ses partenariats régionaux dans cette optique», avait-il ajouté.

Au final, il affirma que «Doha attendait avec optimisme à voir le rôle important que va jouer le bureau de l’ONU pour la lutte contre le terrorisme», lui rappelant le total soutien de son pays.

Il est à noter qu’en février dernier, le Qatar avait signé un accord avec l’ONU pour développer et renforcer le rôle joué par les parlementaires dans la lutte contre le terrorisme, et avait, à plusieurs reprises, affirmé son engagement à poursuivre la collaboration avec l’ONU, pur installer la paix dans le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos