samedi, octobre 1, 2022

Égypte : Lors du 6ème anniversaire des massacres de «Rabia-El-Adaouïa», des ONG appellent à juger les responsables

Courrier arabe

À l’occasion du 6ème anniversaire des massacres de la place «Rabia-El-Adaouïa» en Égypte, Amnesty International a noté que les massacres constituaient un recul aigu dans le domaine des droites de l’homme au pays, dans un temps où l’Organisation Arabe des Droits de l’Homme a appelé les Nations unies à former une commission d’enquête, et à juger les responsable des violations.

«Magdalena Mughrabi», la directrice adjointe pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient à Amnesty International affirma, lors d’un communiqué diffusé mercredi que «les évènements sanglants du 14 aout 2013 marquaient le recul des conditions des droits de l’homme en Égypte», ajoutant que «l’assassinat de plus de 900 personnes par les forces de l’ordre égyptiennes qui dispersaient des sit-in opposants au coup d’état, dans les place de Rabia et d’al-Nahdha, affecte à ce jour, la société égyptienne qui n’arrive pas à s’en remettre des violations».

Elle expliqua que «le non jugement des responsables des meurtres a encouragé les forces de l’ordre à commettre des violations, sans se soucier des poursuites judiciaires, comme les enlèvements collectifs et les tortures fréquentes des détenus».

Mughrabi continua en signalant que «des dizaines de détenus en Égypte attendaient leur exécution, alors que plusieurs d’entre eux ont été arrêtés seulement pour avoir participé au sit-in», notant également que «des procès à défaut criminel ont été attribués à des personnes vivant à l’étranger, les plaçant dans l’incapacité de retourner chez eux».

Une enquête négligée 

De son côté, l’Organisation Arabe des Droits de l’Homme a appelé le secrétaire général des Nations unies à former une commission d’enquête, pour dévoiler les crimes commis en 2013 et juger le responsables.

«6 ans après les massacres des sit-in, les coupables sont en liberté, et personne n’a été accusé», dénonçant la négligence internationale et locale, et le fait qu’aucune enquête n’ait été ouverte au sujet de l’affaire.

Rappelons que les massacres de la place Rabia-El-Adaouïa avaient eu lieu du 14 au 16 août 2013, après le coup d’état de l’actuel président Abdel Fatah al-Sissi, le 3 juillet 2013, contre le président élu Mohamed Morsi.

Une dispersion sanglante qui a engendré selon le ministère égyptien de la Santé, 638 morts, dont 595 civils et 43 policiers, ainsi que 3 994 blessés, ce qui nie les ONG défendant des droits de l’homme.

D’ailleurs, les Frères musulmans affirment qu’il y aurait eu plus de 2 600 morts, et un nombre incalculable de blessés, en plus des centaines de personnes portées disparues

Dernières infos

Russie: L’explosion des lignes Nord Stream, un terrorisme sans précédent soutenu par un Etat

La Présidence russe a considéré l'explosion du gazoduc Nord...

Des scientifiques israéliens et marocains signent un accord de coopération dans le domaine de l’énergie

Des scientifiques israéliens et marocains spécialistes de l'énergie ont...

La BBC supprime des centaines de postes dans son service international

La British Broadcasting Corporation (BBC) a annoncé, jeudi, qu’elle...

Face à l’inflation, les Français plus inquiets que jamais

Selon les dernières données publiées vendredi matin par l’INSEE...

À ne pas rater

Les Émirats arabes unis approvisionneront l’Allemagne en diesel et en GNL

Les Émirats arabes unis (EAU) ont convenu dimanche d'approvisionner...

Benny Gantz et le ministre émirati des Affaires étrangères discutent de politique et de sécurité

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz, a...

Allemagne: Scholz entamera samedi une tournée dans 3 pays du Golfe

Le gouvernement allemand a annoncé lundi que le chancelier...

Le ministre émirati des Affaires étrangères rencontre le président israélien

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis...

L’Algérie remet au Maroc une invitation officielle pour participer au Sommet arabe

Le ministre algérien de la Justice, Abderrachid Tebbi est arrivé à Rabat, ce mardi, pour remettre au ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita...

Tunisie : Un journaliste violemment agressé dans un centre de police

En Tunisie, un journaliste a été violemment agressé vendredi 16 septembre à l’intérieur d’un centre de police à Tunis, poussant le syndicat des journalistes...

Le Qatar et l’Égypte discutent la construction d’une zone touristique à al-Alameen

La présidence égyptienne a indiqué samedi que «le cheikh Faïsal ben Thani al-Thani, Chef des Investissements Asie-Pacifique et Afrique au sein du groupe Qatar Investment Authority...

Égypte : Libération d’un journaliste d’al-Jazeera

Des médias ont affirmé ce mercredi 14 septembre 2022 que «Le Parquet suprême en Égypte a décidé de libérer le journaliste Ahmed Al-Najdi Abou...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here