mardi, mai 24, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Égypte : Une journaliste interpellée pour avoir critiqué l’arrivée des Israéliens à Sinaï

Courrier arabe

Les forces de l’ordre en Égypte ont interpellé, jeudi, la journaliste Safa al-Kourbigi, après avoir publié une vidéo critiquant l’arrivée des Israéliens à Sinaï.

Les médias égyptiens signalèrent: «Les forces de l’ordre avaient interpellé al-Kourbigi depuis son domicile, jeudi vers l’aube».

Ils signalèrent aussi que «la police était parti pour arrêter l’animatrice de télé Hala Fehmi, mais cette dernière n’était pas chez elle à leur arrivée».

Tout long de ces derniers mois, Al-Kourbigi et Fehmi avaient mené des campagnes contre le service des renseignements secret, qui avait mis la main sur le Maspero (l’immeuble où se trouvent les chaînes de télé et les stations radio gouvernementales).

Depuis 2022, des manifestations se sont enchaînées au Maspero, protestant contre les conditions de travail, et les salaires qui sont bas et versés en retard.

Al-Kourbigi, était secrétaire de rédaction au magazine de la radio. Elle fit licenciée de son travail, le 6 mars 2022, sous prétexte qu’elle avait abandonné son poste sans présenter de justification, du 1 janvier au 6 mars 2022.

La journaliste avait protesté contre cette décision, affirmant qu’elle avait accompli son travail selon les normes et qu’elle envoyait les rapports par l’email du magazine.

Les réseaux sociaux dénoncent

Les Égyptiens sur les réseaux sociaux ont dénoncé l’interpellation de la journaliste, demandant à al-Sissi de la libérer immédiatement et appelant les ONG humanitaires à intervenir.

Mahmoud al-Najar avait noté : «al-Sissi est un lâche, il a interpellé Safa al-Kourbigi… Je jure que si les hommes de l’Égypte ne bougent pas pour la libérer, alors ils seront à jamais souillés de hontes», traitant al-Sissi de «traitre agent des juifs».

Osama Gaweeh estima que l’interpellation de la journaliste signifiait plusieurs choses à commencer par le fait «qu’al-Sissi est un mauvais général, qui a peur de son ombre et que le régime a peur des paroles des autres».

Il avait estimé que cette répression continuelle finira par déclencher une explosion au sein de l’opposition, qui en a marre de ses politiques».

Il est à signaler que les Israéliens étaient partis à Sinaï, où deux fêtes de chats y sont organisées, à l’occasion de la fête de paque juive (la Pessa’h), mais aussi au moment où Sinaï célèbre l’anniversaire de sa libération de l’emprise israélienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos