lundi, novembre 30, 2020

Égypte : Une large compagne d’arrestations contre des journalistes et des activistes

Courrier arabe

Une large compagne d’arrestation a été menée, mardi, par les forces de l’ordre, dans différents régions de l’Égypte, ciblant les journalistes, les avocats, et les militants pour les droits de l’homme.

«Les forces de l’ordre ont ciblés 19 compagnies et entités économiques dirigées secrètement par des responsables affiliés au mouvement terroriste des Frères musulmans, selon nos spécialistes, le montant des d’investissements de ses organismes suspects est estimé à un quart de milliard de livre égyptienne», avait annoncé un communiqué du ministère égyptien de l’Intérieur, qui signala l’arrestation de plusieurs suspects, citant en tête l’opposant «Zyad al-Alimi».

Le communiqué ajouta : «Les forces de l’ordre avaient démantelé le complot ennemi mit en place par les dirigeants des Frères musulmans, enfuit à l’étranger, en coordination avec leurs partisans au pays, y compris ceux qui prétendent représenter les Forces politiques civiles sous le nom (le plan espoir). Que nous suspectons de fournir un soutien financier à partir des gains des entités économiques, dans le but de s’en prendre à la nation et à ses organisations, pour la faire tomber en concordance avec les célébrations du 30 juin».

Selon les activistes et les militants égyptiens, cette large compagne, qui suscita une vague de colère sur les réseaux sociaux, «explique la peur éprouvée par le régime vis-à-vis du déclenchement d’un mouvement de contestation populaire, que soit à l’ombre des décisions prévues pour l’augmentation des prix du pétrole et des marchandises prévues début juillet, ou à l’ombre de la participation égyptienne au sommet de Manama, et du rôle principal qu’il joue pour soutenir l’Accord du siècle».

Cette action intervient au milieu de critiques internationaux, au sujet des violations des droits de l’homme en Égypte, et du grand nombre de détenus politiques au pays, dans un temps où les autorités égyptiennes continuent à nier ce qu’elle affirme être «accusations à tort» et prétend que tous les détenus au pays, son des «criminels» avec un long casier à leur charge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Crimes des milices de Haftar à Oubari : l’armée libyenne s’étonne du silence onusien

L'armée libyenne a fait part, dimanche, de son « étonnement » face au silence affiché par la Mission des Nations unies en Libye, au sujet de...

Irak : Le Parlement appelle à une réponse ferme à la suspension des visas...

La suspension de la délivrance de visas par les Émirats arabes unis (EAU) aux ressortissants de 13 pays, dont l'Irak ne cesse de susciter de vives réactions. Cette...

Assassinat du scientifique iranien : Doha appelle Téhéran à calmer les esprits

Samedi, le Qatar a appelé l’Iran «à calmer les esprits et à tenter de trouver des résolutions radicales aux questions aiguës», en commentant l’assassinat...

Irak : un policier tué et un civil blessé lors d’une attaque de «...

Un policier irakien a été tué tandis qu’un civil a été blessé, samedi, lors d’une attaque lancée par l’Organisation terroriste « Daech » à...

Responsable soudanais : la délégation israélienne a visité le système des industries de défense

Le membre du Conseil de la souveraineté soudanaise, Mohamed Al-Feki Suleiman, a déclaré que la délégation israélienne récemment arrivée à Khartoum, a visité le système des...