dimanche, mai 9, 2021

Égypte : Une vidéo de malades morts suite à une pénurie d’oxygène soulève le pays

Courrier arabe

Les internautes ont partagé, sur les réseaux sociaux, une vidéo filmée à l’intérieur d’un hôpital en Égypte, démontrant une salle où étaient isolés des malades infectés par le coronavirus, et affirmant que tous étaient morts à cause d’une pénurie soudaine d’oxygène.

La personne ayant filmé la vidéo démontra un état de chaos, dans la salle d’isolement, de l’hôpital al-Hosaynia, indiquant qu’«une rupture soudaine en oxygène s’est produite».

Il affirma que «les 6 malades se trouvant en réanimation avaient perdu la vie» et filma «les infirmières tentant de réanimer l’un d’entre eux».

L’image d’une infirmière choquée et terrifiée par la scène, s’étant isolée dans un coin, et assise par terre sans pouvoir réaliser es faits a particulièrement attiré l’attention des centaines d’activistes, qui ont indigné la négligence des hôpitaux publics.

Plusieurs ont signalé que «l’état de l’infirmière était celui des centaines d’Egyptiens», indignant les responsables gouvernementaux et les portants pour responsables.

Ils étaient nombreux à attaquer le président Abdel Fatah al-Sissi et son régime, signalant que «al-Sissi et sa bande avaient privé le peuple égyptien d’oxygène depuis des années».

Et alors que certains ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes, d’autres ont demandé l’ouverture d’une enquête et ont proclamé le jugement des responsables.

Le gouvernement explique 

Dès l’annonce de l’incident, le maire de la région al-Charkia a affirmé, à travers des médias locaux, que «les malades n’étaient pas décédés à cause d’une pénurie d’oxygène».

«4 des malades sont décédés à cause du coronavirus, car ils étaient atteints de maladies chroniques et leurs états étaient instables », avait-il dit, en affirmant que «l’hôpital disposait de stock d’oxygène suffisant pour 10 autres jours».

Ces propos furent appuyés par la ministre égyptienne de la Santé, qui avait certifié que «son secteur disposait de stock suffisant d’oxygène, dans tous les hôpitaux réservés aux malades contaminés par le coronavirus».

Elle signala, selon le porte-parole du ministère que «les 4 personnes étaient, certes, décédés la même journée, mais dans de périodes différentes», indiquant que «ils étaient âgés et avaient des complications à cause de leur contamination par le coronavirus».

Dès lors, le procureur général de la région a indiqué avoir ouvert une enquête sur l’affaire, signalant avoir convoqué le personnel médical de l’hôpital pour l’entendre.

Il est à noter que quelques heures après cet incident, des informations ont signalé qu’une autre victime était décédée dans un autre hôpital pour les mêmes raisons, espérant que le problème soit rapidement réglé et que le scénario ne se reproduise plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos