dimanche, septembre 19, 2021

En remerciant le Qatar, un responsable américain en visite à Doha pour discuter de la lutte contre le terrorisme

Courrier arabe

Aujourd’hui à Doha, le procureur général qatari, Ali ben Fetis al-Merri, a rencontré le coordinateur pour la lutte contre le terrorisme auprès du ministère américain des Affaires étrangères, l’ambassadeur Nathan Sills.

L’agence de presse qatarie (QNA) a signalé que «lors de leur rencontre, les deux responsables avaient discuté plusieurs affaires d’intérêt commun, et avaient évoqué les moyens pour renforcer la collaboration des deux pays amis, dans les domaines de la lutte contre le financement du terrorisme et du blanchiment de l’argent».

 

De sa part, le ministère américain avait noté hier mercredi, «le Qatar est l’un de nos alliés militaires les plus proches dans la région».

Il signala que «son coordinateur pour la lutte contre le terrorisme, l’ambassadeur Nathan Sills, se rendra à Doha, afin de remercier le Qatar pour avoir tenu ses engagements concernant la lutte contre le terrorisme international et pour valoriser le dévouement qu’il a affiché dans le but d’établir de forts partenariats avec les États-Unis au sujet de la lutte contre le terrorisme et la sécurité».

Le ministère américain signala également, à travers son site web officiel, que «l’ambassadeur Nathan Sills ira à la rencontre du procureur général qatari et d’autres responsables au pays, pour discuter le rôle joué par le Qatar comme l’un des forts partenaires, dans le domaine de la lutte contre le financement du terrorisme».

Il nota que «les discussions porteront également sur le programme mis en place par Doha dans le but de lutter contre le blanchiment de l’argent et contre le financement du terrorisme», signalant que «la participation active du Qatar, à la coalition internationale pour affronter Daesh sera aussi abordée».

Le ministère affirma par l’occasion que «la base aérienne américain placée au Qatar, al-Udeid, abritait le centre des opérations aériennes conjointes», et annonça «qu’elle recevra 18 pays et qu’elle sera responsable des opérations aériennes que mèneront les forces de la coalition au Moyen-Orient et en Asie centrale».

Il précisa que «la base comptait plus de 8 mille militaires américains et que plus de 200 mille autres passaient chaque année par la base», soulignant son importance stratégique et sa force régionale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos