mardi, décembre 1, 2020

En réponse au rapport de NYT, la Somalie nie toute implication de Qatar dans les attentats perpétrés au pays

Courrier arabe

Dans une première déclaration officielle de la Somalie sur le rapport du journal américain « New York Times », le ministre des affaires étrangères Ahmed Aissa Awadh a nié toute implication de Qatar dans les explosions survenus dans son pays.

Lors d’une interview accordée à la radio VOA (la Voix de l’Amérique), Awadh a affirmé qu’il avait lu en entier l’article du journal américain, et n’y avait pas trouvé des faits mais seulement des accusations, ajoutant que Doha a émis un communiqué officiel dans lequel elle a rejeté ces allégations. Il a enchaîné : « le gouvernement fédéral américain est convaincu que le Qatar ne soutient pas le terrorisme et n’a aucun lien avec les explosions en Somalie ni au Puntland ».

Par ailleurs, le bureau de liaison du gouvernement a assuré dans une déclaration distincte que: « la politique extérieure du Qatar consiste à appuyer la stabilité et la prospérité dans tous les pays du monde, et à ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures des autres États ».

Il a été mentionné aussi dans la déclaration que le citoyen qatari ayant abordé les explosions sur le journal américain ne représente point le gouvernement. La même source explique: « le dénommé Khalifa al-Mahandi n’a jamais été le conseiller du gouvernement qatari, et n’a aucun droit de produire un commentaire en son nom ».

Le bureau de liaison du gouvernement a souligné: « une enquête sera menée autour de cette personne laquelle subira les conséquences juridiques de son commentaire ».

Vendredi passé, « New York Times » avait affirmé: « durant les deux dernières années, la Somalie est devenue un principal champ de bataille opposant les Émirats Arabes Unis et le Qatar ».

Le journal a indiqué qu’il a obtenu un enregistrement d’une conversation téléphonique entre l’ambassadeur de Doha Hassan Ben Hamza Hachem et le businessman qatari Khalifa al-Mahandi proche du prince Cheikh Tamim Ben Hamd selon NYT. Durant cette conversation téléphonique, explique le journal américain, al-Mahandi a informé l’ambassadeur que des milices ont perpétré un attentat dans la ville côtière de Bosasso dans le but de promouvoir les intérêts de Qatar et écarter les Émirats des investissements dans les ports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Pompeo au Sultanat d’Oman pour discuter des derniers développements régionaux

Le sultan d'Oman, Haïtham ben Tarik, a discuté avec le Secrétaire d'État américain Mike Pompeo des derniers développements dans la région, rapporte l'agence de presse omanaise...

Libye : Invalides des milices de Haftar protestent contre la négligence des autorités

En Libye, un groupe d’invalides, des anciens combattants des milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, a protesté, dimanche, contre la dégradation de...

Émirats arabes unis : La plus grande entreprise de bâtiment se déclare officiellement en...

La société de construction qui a contribué à la construction du plus haut bâtiment du monde aux Émirats arabes unis, Arabtec Holding, a officiellement annoncé...

L’armée Azerbaïdjanaise entre à Lachin conformément à l’accord avec l’Arménie

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé, lundi, l’entrée des forces armées azerbaïdjanaises dans la province de Lachin, après 28 ans d’occupation arménienne, suite à...

L’arme utilisée pour tuer le scientifique iranien a été fabriquée en Israël, selon Press...

L’arme ayant servi à tuer le scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh près de Téhéran a été fabriquée en Israël, a rapporté lundi la chaîne de télévision...