jeudi, avril 15, 2021

Entre l’Iran et les États-Unis, le Qatar cherche à calmer la tension

Courrier arabe

Le ministre qatari des Affaires étrangères, le cheikh Mohamed ben Abderrahman al-Thani, a indiqué mercredi, que «le Qatar cherchait à baisser la tension dans la région», affirmant que «son pays entreprenait des communications avec l’Iran et les États-Unis pour réaliser cet objectif».

Lors d’une conférence de presse conjointe, organisée à Doha, avec la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González, al-Thani indiqua que «les communications avec les parties iraniennes et américaines n’ont jamais été suspendues», soulignant qu’«il était naturel que les contacts se poursuivent».

«Le Qatar est le voisin de l’Iran, et tout ce qui se passe dans la région nous touche directement… Les États-Unis sont l’allié stratégique du Qatar et il est très important de faire de sorte que le calme demeure dans la région», avait-il précisé.

Il indiqua : «Le Qatar travail pour calmer la tension, et pour relancer l’opération politique et diplomatique, afin de redonner vie à l’accord nucléaire», précisant que «ce dernier point était une partie des efforts fournis par plusieurs pays du monde».

«Comme nous l’avions déjà mentionné, à plusieurs occasions, nous sommes toujours disponibles pour contribuer à ramener la stabilité dans la région, si l’une des parties venait à demander un service à Doha », avait-il ajouté, en affirmant que «le Qatar fournira toujours des efforts à ce sujet car l’affaire le concerne directement».

Il est à noter que l’Iran avait salué, en janvier dernier, l’appel lancé par al-Thani, pour organiser un dialogue entre les pays du Golfe et Téhéran.

À l’époque, al-Thani affirma à Bloomberg qu’«il était temps pour que les pays du Golfe lancent des discussions avec l’Iran», et avait signalé «qu’il était fort possible que Doha organise des discussions entre Téhéran et Washington».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos