mercredi, janvier 27, 2021

Étant derrière «beoutQ», l’OMC déclare l’Arabie saoudite coupable du piratage de «beIN SPORTS»

Courrier arabe

L’Organisation mondiale du Commerce (OMC) a officiellement déclaré que l’Arabie saoudite avait violé les droits intellectuels de la chaîne qatarie beIN SPORTS, en se tenant derrière la chaîne beoutQ, la partie responsable du piratage et du vol de contenu.

Hier mardi, le comité des jurés, chargé du règlement des différends au sein de l’OMC, a publié son rapport final, au sujet de longues opérations de piratage, menées depuis août 2017, par «beoutQ», contre les programmes des chaînes de «beIN SPORTS».

««beoutQ» se trouve en Arabie saoudite, et cette dernière a fermé l’œil sur le piratage des programmes de «beIN SPORTS»», nota le rapport.

Il indiqua que «selon des preuves fournies par la FIFA, Riyad avait violé les droits internationaux de la propriété intellectuelle», précisant que de hautes personnalités saoudiennes avaient soutenu «beoutQ», citant en tête, l’ancien conseiller de la Cour royale, Saoud al-Qahtani.

Les procédures doivent être modifiées

Face à cette situation, l’OMC appela l’Arabie saoudite «à modifier ses procédures, de façon à concorder avec la loi internationale de la propriété intellectuelle».

Elle signala : « au début, les Saoudiens se vantaient de ce piratage, mais ils se sont rétractés et ont collé l’affaire au dos d’autres pays», ce qui prouve qu’ils subissent des pressions et qu’ils ne respectent pas la loi internationale.

De ce fait, le comité des jurés, chargé de l’affaire a rejeté les justifications avancées par l’Arabie saoudite, estimant avoir suffisamment de preuves pour la juger coupable.

Rappelons que «beoutQ» a commencé à pirater «beIN SPORTS», quelques semaines après que le Qatar ait été placé sous le blocus, en 2017. Et bien que l’Arabie saoudite nie toute relation avec ces chaînes, une investigation du programme «Ma Khafiya Âadham», menée par l’équipe d’al-Jazeera, a révélé des détails secrets sur le site depuis lequel émet «beoutQ», en Arabie saoudite, et sur les personnalités liées au projet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos