mardi, juin 22, 2021

Etats-Unis – Mexique: les deux pays trouvent un accord pour limiter l’immigration

Les États-Unis et le Mexique ont trouvé un accord sur l’immigration vendredi 7 juin. La menace de droits de douane sur les produits mexicains est donc levée.

C’est le président américain lui-même qui l’a annoncé sur Twitter vendredi :« Les États-Unis sont parvenus à un accord signé avec le Mexique. Les tarifs douaniers prévus pour être appliqués lundi par les États-Unis, contre le Mexique, sont donc suspendus indéfiniment », a-t-il écrit.

« Des mesures sans précédent »

Le Mexique s’est engagé à prendre des « mesures sans précédent » pour lutter contre l’immigration clandestine, ont affirmé les deux pays dans une déclaration commune. Premier point, le déploiement de la garde nationale mexicaine à la frontière avec le Guatemala. Dès lundi, 6 000 gardes (un chiffre à confirmer) interviendront dans onze municipalités frontalières.

Le gouvernement mexicain a promis ensuite de s’attaquer à la criminalité organisée et de démanteler les réseaux de passeurs, notamment par le biais financier. Les comptes bancaires de passeurs présumés ont d’ailleurs été gelés cette semaine. Troisième point, tous les migrants qui déposent une demande d’asile aux États-Unis devront retourner attendre leur réponse au Mexique

Le Mexique s’engage à offrir à ces migrants et à leurs familles du travail, la protection sociale et une protection en matière de droits de l’homme.
Enfin, de façon plus large les deux pays déclarent qu’ils vont renforcer leur coopération en matière de renseignement, et travailler conjointement pour augmenter les opérations qui visent à stopper l’émigration vers les États-Unis. Au Mexique l’opposition est vent debout contre l’accord, l’ancien président Felipe Calderon se demande même sur Twitter « qui dicte la politique migratoire du Mexique ? »

En échange, Donald Trump a accepté de lever sa menace d’imposer dès lundi 5% de droits de douanes sur toutes les importations Mexicaines et de les augmenter graduellement jusqu’à 25%. « Cet accord va grandement réduire voire éliminer l’immigration clandestine » assure également Donald Trump sur Twitter. Les arrivées de migrants sont en effet en forte augmentation à la frontière sud des États-Unis : plus 30% entre les mois d’avril et de mai, soit 144 000 clandestins arrêtés en à peine un mois, selon les douanes américaines.

Mexico évite la taxation de ses produits

Mexico a donc cédé face à la menace d’une guerre commerciale. Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a rapidement salué l’accord, sur Twitter également : « Grâce au soutien de tous les Mexicains, nous avons pu éviter l’imposition de droits de douane sur les produits mexicains exportés aux Etats-Unis ».

Du côté des chefs d’entreprises, écrit notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe, c’est aussi la satisfaction, comme l’a exprimé le président du Conseil de coordination patronale, Carlos Salazar, qui considère néanmoins que le Mexique doit régler un problème en suspens : « Pour le bien du pays, nous devrons mieux ordonner ces processus de migration en respectant, comme ça a toujours été le cas, les droits de l’homme que nous avons maintenu comme un principe. »

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos