jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Forbes : «Le Qatar sera le premier des pays du Golfe à déployer des sous-marins dans la région»

Courrier arabe

Le magazine américain «Forbes» a déclaré que le Qatar sera bientôt le premier des pays du Golfe à déployer des sous-marins et des porte-avions, dans la région, et ce, dans le cadre du renforcement de son arsenal militaire.

Le magazine économique américain a indiqué que le Qatar avait signé, en 2017, un accord avec un montant initial de 5 milliards d’euros, avec le groupe industriel italien spécialisé dans la construction navale, «Fincantieri», commandant des sous-marins développés et demandant la construction d’un offshore.

«Forbes» signala que cette affaire permettait au Qatar d’être le premier des pays du Golfe à déployer des sous-marins et des porte-avions, dans la région, notant que l’accord comprenait également un porte-hélicoptères, quatre navires de guerre et deux patrouilleurs.

Selon le magazine, «l’Iran est actuellement le seul pays à déployer des sous-marins dans la région du Golfe», sans prendre compte des sous-marins américains et européens opérationnels là-bas.

En juin 2016, «Fincantieri» avait signé un accord d’un montant de 4 milliards d’euros, avec le ministère de la Défense qatarie, qui avait commandé 7 navires à effet de surface, actuellement en cours de construction.

Le Qatar insiste, continuellement, à renforcer son arsenal militaire et à diversifier ses partenariats, pour s’assurer le plus d’équipements, afin de garantir la défense et la protection de ses frontières. Un plan d’autoprotection dont le rythme ne cesse de croitre, depuis le blocus imposé par ses voisins, en 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos