mardi, novembre 30, 2021

France/Covid-19 : Le pass sanitaire désactivé en l’absence de troisième dose de vaccin

Le pass sanitaire des Français sera désactivé en l’absence de troisième dose de vaccin, sept mois après la seconde injection, a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran en conférence de presse.

Cette mesure entrera en vigueur le 15 janvier.

L’Exécutif français procède ainsi à un nouveau tour de vis face à l’augmentation exponentielle du nombre de contaminations quotidiennes dans le pays.

Tous les plus de 18 ans « auront 2 mois pour faire leur troisième dose » et auront « entre le 5ème et le 7ème mois après (leur) seconde injection pour faire (leur) rappel ».

Le ministre de la Santé annonce, par ailleurs, que le médicament antiviral « Molnupiravir » sera disponible en pharmacie dès le mois de décembre pour les personnes à risque.

Néanmoins, à partir de ce vendredi, « un décret rendra à nouveau obligatoire le port du masque partout en intérieur » y compris « dans les lieux couverts par un pass sanitaire ».

La validité des tests PCR permettant d’obtenir un pass sanitaire est quant à elle ramenée de 72 à 24 heures.

S’agissant de la situation à l’école, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a fait savoir que 8 500 classes étaient fermées à ce jour en raison de contaminations des élèves.

Il indique que désormais, les classes ne fermeront plus après un cas d’élève positif et que tous les élèves testés négatifs pourront rester en classe.

Olivier Véran a également fait un point sur la situation épidémique du pays.

« Oui, le virus circule à nouveau. Il circule vite en France et partout dans le monde. La France connaît à son tour une cinquième vague. Elle sera plus forte, plus longue que la quatrième vague de cet été. Les conditions climatiques favorisent sa diffusion », a-t-il déclaré.

D’après le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, « l’Europe est redevenu l’épicentre de la pandémie » et le « pic pourrait être atteint début décembre ».

Ces nouvelles annonces ont été dévoilées au moment où le régulateur européen du médicament a donné son feu vert au vaccin Pfizer pour les enfants entre 5 et 11 ans.

Olivier Véran a immédiatement fait savoir que la vaccination de ce public serait étudiée rapidement mais qu’en tout état de cause elle n’interviendrait pas avant 2022.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos