dimanche, juin 13, 2021

France: le philosophe Michel Foucault accusé d’abus sexuels sur des enfants tunisiens

Les scandales de pédophilie secouent de nouveau le milieu culturel français. Les récentes révélations de l’essayiste franco-américain, Guy Sorman sur les actes « ignobles » de Michel Foucault à la fin des années 1960, quand il vivait en Tunisie, ont fait l’effet d’une bombe.

Sorman a tenté de prouver l’implication de Foucault dans des viols répétés sur des enfants tunisiens, des actes que lui-même avait passé sous silence pendant des années, alors qu’il en était bien au courant.

« Ce que faisait Michel Foucault en Tunisie et que je me suis reproché de ne pas avoir dénoncé à l’époque, sont des choses parfaitement ignobles avec de jeunes enfants tunisiens. La question du consentement ne se posait même pas… C’est une chose d’une laideur morale extrême », a-t-il déclaré dans l’émission  »C ce soir » sur France 5.

Les révélations de l’intellectuel et éditeur français de 77 ans ont donné au scandale une portée nationale et internationale.

« Je passais des vacances de Pâques, dans le village de Sidi Bou Saïd, près de Tunis, où Michel Foucault avait élu domicile. Il y avait des enfants de 8, 9, 10 ans, qui lui couraient après. Il leur jetait de l’argent en leur disant, Rendez-vous à 22 heures à l’endroit habituel. Cet endroit n’était autre que le cimetière du village, où il avait des rapports sexuels, sur les tombes, avec de jeunes garçons », s’est-il confié au journal britannique « the Sunday Times ».

Sorman a également dénoncé ce qu’il a appelé « la dimension colonialiste et l’impérialisme blanc » dans le comportement de Foucault qui, selon lui, le philosophe français n’aurait jamais pu agir de la sorte avec des enfants français ».

Sous le feu des critiques, qui l’accusent notamment de se rendre complice des crimes de Foucault, Sorman a affirmé qu’il regrettait de ne pas avoir dénoncé les actes de l’écrivain controversé à la police ou dans la presse.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos