jeudi, décembre 2, 2021

Haaretz : «Saïf el Islam Kadhafi dirigeait des contacts entre Israël et l’ancien régime libyen»

Courrier arabe

Le journal hébreu Haaretz a indiqué que «Saïf el Islam Kadhafi, le fils de l’ancien guide libyen Mouammar Kadhafi, avait dirigé des communications secrètes entre l’ancien régime libyen et Israël, avant le déclenchement de la révolution de 2011».

Le journal signala : «Alors que Mouammar Kadhafi s’affichait comme fervent partisan de la cause palestinienne, en soutenant les groupes armés palestiniens, et en leur envoyant des armes et de l’argent, son fils Saïf el-Islam partait à la rencontre des Israéliens pour tisser des liens et même qu’il sortait avec une actrice israélienne».

«Israël et le régime de Kadhafi avaient des contacts directs, et discutaient des affaires diplomatiques et humanitaire», avait noté le journal, en précisant que «les communications étaient dirigées par Saïf el-Islam, par des hommes d’affaires juifs, d’origine libyenne, dont Walter Arbit un homme d’affaire installé au Canada, en est le plus influent».

La Libye stratégiquement importante pour Israël

Le journal indiqua aussi : «Israël s’intéresse à la Libye, pour la position stratégique qu’elle occupe en Méditerranée», expliquant «qu’elle était géographiquement proche des frontières égyptiennes».

Il ajouta : «La Libye est aussi importante car la communauté des juifs libyens qui se trouvent en Israël influence les juifs libyens qui ont immigré vers l’Italie».

Le journal indiqua également que «plusieurs gouvernements arabes pensaient que Saïf el-Islam étaient le fidèle ami de l’occident et l’héritier du pouvoir libyen, mais dès le déclenchement de la révolution, il a choisi sa famille et sa tribu».

Une compagnie israélienne se charge de la campagne électorale

Dans un contexte proche, le journal hébreu, israél Hayom a signalé que «Saïf el-Islam Kadhafi et Khalifa Haftar avaient signé un accord avec une compagnie publicitaire israélienne, engageant cette dernière pour gérer leur campagnes électorales, en échange de dizaines de milliers de dollars».

Le journal signala, selon des responsables au Golfe que «Saddam, le fils de Khalifa Haftar, avait déjà signé un contrat, alors qu’un mannequin vivant à Dubaï avait présenté une demande au nom de Kadhafi».

Il avait affirmé que «la compagnie dirigera les deux campagnes, en engageant deux annexes différentes basées aux EAU».

Ainsi, il importe de rappeler que la commission des élections libyenne avait approuvé, dimanche, la candidature de Kadhafi, le présentant comme deuxième candidat après Abdelhakim Beiou.

Le premier tour des élections libyennes est prévu pour le 24 décembre prochain, et le deuxième aura lieu 52 jours après.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos