jeudi, avril 22, 2021

Haftar bombarde une mosquée à Tripoli, alors que des troupes se retirent de la base al-Watiya

Courrier arabe

En Libye, le Gouvernement d’union nationale (GNA) a déclaré que les milices du général à la retraite Khalifa Haftar avaient bombardé dimanche dès l’aube une mosquée dans la capitale Tripoli, indiquant par l’occasion avoir intercepté des mouvements au niveau de la base al-Watiya.

Le centre informationnel Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) a indiqué sur sa page Facebook, que les milices de Haftar continuaient de bombarder Ain Zara, au sud de Tripoli», pour publier plus tard, les images d’une mosquée ciblée de missiles.

Les images de la mosquée ont été reprises par les autres médias et sur les réseaux sociaux, où plusieurs personnes en colère ont dénoncé l’attaque des lieux de culte.

 

Des troupes et des véhicules militaires se retirent de la base al-Watiya

Par ailleurs, des sources militaires du GNA avaient annoncé avoir intercepté des mouvements au niveau de la base aérienne al-Watiya, signalant avoir observé, vendredi, le retrait de troupes et de véhicules militaires, sans préciser la moindre information sur leur destination ou sur l’effectif.

Rappelons que la base al-Watiya est encerclée, depuis un moment, par les forces du GNA appuyées par les drones turcs, et que des sources avaient prétendus que la base abritait de «gros poissons», signalant que des soldats français et émiratis y avaient été pris au piège, et qu’un fiasco politique international risquait de faire la une des médias.

Dans un contexte lié, il importe de signaler que jeudi soir, Haftar avait appelé le peuple libyen à destituer le conseil présidentiel du GNA. Une déclaration interprétée par plusieurs observateurs «comme étant l’annonce de son échec et l’aveu de son désarroi».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos