dimanche, mai 29, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Hamas rompt le silence et dénonce la campagne d’arrestations saoudienne menée contre les Palestiniens

Courrier arabe

Le mouvement de résistance islamiste Hamas a affirmé que l’un des dirigeants du mouvement et son représentant en Arabie saoudite Mohammed Saleh al-Khadri ( Abou Hani ) est arrêté depuis des mois par les autorités saoudiennes.

Hamas a indiqué que l’arrestation d’al-Khadri est intervenu dans le cadre d’une campagne ayant visé de nombreux Palestiniens résidents en Arabie saoudite. Al-Khadri âgé de 81 ans et souffrant d’une maladie incurable est l’un des plus éminents médecins ORL. Il est également connu pour les remarquables services qu’il a rendu au peuple palestinien et sa cause.

Le mouvement Hamas a expliqué qu’il a gardé le silence pendant cinq mois pour permettre à la diplomatie et aux médiateurs de parvenir à une solution, mais leurs tentatives n’ont toutefois débouché sur aucun résultat.

Le communiqué de Hamas a dénoncé l’arrestation sans aucune raison d’al-Khadri et de son fils aîné, appelant les autorités saoudiennes à libérer tous les détenus palestiniens dans leurs prisons.

Auparavant, l’Observatoire Euro-méditerranéen avait révélé que les autorités saoudiennes ont arrêté une soixantaine de Palestiniens, notant que le chiffre réel pourrait être bien supérieur.

L’Observatoire a expliqué qu’il a obtenu des témoignages de 11 familles palestiniennes dont les enfants ont été victimes d’arrestation ou de disparition forcée durant ces derniers mois. Ces personnes arrêtées ou portées disparues ayant été isolées du monde extérieur n’ont pas été présentées au ministère public et n’avaient pas de charges précises. Elles ont également été privées de voir leurs proches et leurs avocats.

L’Observatoire qui est une organisation internationale des droits de l’homme basée à Genève, a souligné que la famille d’un ingénieur résident en Cisjordanie occupée a perdu contact avec son fils depuis le début du mois dernier lorsqu’il s’était rendu au département des passeports dans la capitale saoudienne Riyad.

La famille de cet ingénieur a assuré que les autorités saoudiennes l’ont interdit de poser des questions sur son sort ou sur son lieu de détention. Son épouse a déclaré: « ce qui me fait le plus de mal est de ne rien savoir sur mon mari: est-il vivant ou mort? est-il en bonne santé? ou serait-il en train d’être torturé? Cela a augmenté la douleur de mes enfants ainsi que celle de ses parents, ses frères et ses sœurs ».

L’observatoire a également abordé le cas d’un homme d’affaires palestinien installé à Djeddah depuis plusieurs décennies et âgé de 60 ans, arrêté en juillet dernier. L’un de ses fils a déclaré que les autorités ont confisqué l’argent de son père, et ont empêché les membres de sa famille de quitter l’Arabie saoudite, de peur de dévoiler son arrestation.

Par ailleurs, l’Observatoire a indiqué qu’il a recensé cette année la détention de pèlerins d’origine palestinienne et de nationalité arabe. Toutefois, leurs familles ont choisi de garder le silence sur leurs conditions de détention dans l’espoir de les voir revenir à leur vie normalement.

L’observatoire a appelé à libérer les dizaines de Palestiniens arrêtés et portés disparus en Arabie saoudite sans charges précises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos