lundi, septembre 20, 2021

HRW : «Riyad condamne un journaliste soudanais, à 4 ans de prison, à cause de ses tweets»

Courrier arabe

Human Rights Watch (HRW) a déclaré, mardi, qu’«un journaliste soudanais avait été condamné, par la justice saoudienne, à 4 ans de prison, et ce pour avoir publié des tweets critiquant l’Arabie saoudite».

HRW indiqua que «le journaliste soudanais, Ahmad Ali Abdelkader (31 ans) fut envoyé en prison, après avoir été accusé de porter atteinte à certains symboles de l’Etat saoudien».

«Le journaliste soudanais, qui travaille en Arabie saoudite depuis 2015, fut condamné à l’ombre de tweets et de rencontres médiatiques, qu’il avait publiés sur son compte, et lors desquels il avait discuté la révolution soudanaise (2018-2019), en affirmant qu’il la soutenait, et en critiquant les attitudes saoudiennes au Soudan et au Yémen», avait ajouté HRW, affirmant que «certains tweets dataient de 2018».

HRW avait précisé : «Le journaliste saoudien fut interpellé à l’aéroport de Djeddah, le 19 avril. Il avait été détenu pendant 20 jours dans un centre de police, avant d’être transféré vers la prison al-Chmissi près de Makkah».

Elle signala selon une source que «Abdelkader fut soumis aux enquêtes, deux fois, et fut accusé  d’avoir porté atteinte à l’image de l’Arabie saoudite, en utilisant Twitter».

Selon l’ONG, «le journaliste soudanais fut privé de contacter un avocat et son audience s’était résumée à deux sessions courtes, une première, pour lire les accusations et une deuxième pour prononcer la sentence».

De sa part, Michael Page, le sous-directeur du bureau de HRW au Moyen-Orient, a expliqué : «Cette poursuite démontre à quel point les autorités saoudiennes cherchent à neutraliser les critiques, allant jusqu’aux interactions sur les réseaux sociaux, et à oppresser les opposants en les menaçant de prison pour de longues périodes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos