jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Images : «Des mercenaires de Wagner en Libye construisent une trachée entre Syrte et al-Jofrah»

Courrier arabe

La chaîne américaine, CNN, a publié vendredi, des images prises par satellites, démontrant des mercenaires russes appartenant à Wagner, construire une énorme tranchée en Libye, entre les villes de Syrte et d’al-Jofrah.

La chaîne indiqua que «la tranchée s’étendait à des dizaines de kilomètres et avait des renforcements compliqués».

«Bien que le ministre des Affaires étrangères du Gouvernement d’union nationale (GNA), Mohamed Syala, demanda officiellement à la Russie de soutenir l’expulsion des combattants étrangers des terres libyennes, lors de la conférence de presse mixte qu’il avait tenue avec son homologue russe, Sergueï Lavrov à Moscou, le 30 décembre 2020, les Russes semblent faire les sourds»,  souligna CNN, en précisant que «la Russie avait, à plusieurs reprises, rejeté les accusations que lui avait lancées le GNA, et certains pays occidentaux, au sujet de la présence militaire de Wagner en Libye».

Une présence étrangère complexe

CNN indiqua toutefois que «la présence militaire étrangère en Libye, ne se limitait pas à Wagner», affirmant que «des combattants africains, des Janjaweeds soudanais, et des Syriens alliés à Bachar al-Assad se trouvaient sur les terres libyennes pour combattre au nom de Haftar».

Le rapport de la CNN soulève des questions, selon les observateurs, «au sujet de l’intention de Moscou à répondre aux proclamations onusiennes, et si elle compte encourager le retrait des combattants étrangers des terres libyennes».

Dans ce contexte, il importe de noter que les directions des milices de Khalifa Haftar accusent de leur côté Ankara «d’avoir apporté des combattants syriens, pour soutenir le GNA», au moment où que ce dernier affirme que «sa relation avec la Turquie est légitimée, par l’accord sécuritaire signé en novembre 2020».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos