jeudi, juillet 29, 2021

En images, les dégâts engendrés par les mercenaires étrangers et des milices de Haftar, à Houn et à Syrte

Courrier arabe

Depuis la Libye, le centre informationnel de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) a publié des images démontrant les dégâts engendrés par les mercenaires étrangers et les milices de Khalifa Haftar, dans les villes de Houn et de Syrte.

Hier vendredi, Burkan al-Ghadab a posté, sur sa page Facebook officielle, des images démontrant l’état regrettable de l’école du martyr Nacer al-Zaoui, qui se trouve dans la ville de Houn, indiquant «qu’elle fut saccagée par les mercenaires de Wagner et les milices de Haftar qui l’avaient prise pour refuge».

Mardi dernier, la page avait aussi publié deux images, signalant qu’elles furent prises lundi et que «la première fut prise dans la ville de Houn, et démontrait des mercenaires Janjaweeds devant une boutique d’alimentation», tout en indiquant les coordonnées de leur localisation.

«La deuxième image a été prise dans la ville de Syrte, et démontre des Janjaweeds dans l’île Doran Bouhadi», avait noté la publication.

Dans ce contexte, il importe de signaler que le retrait des mercenaires étrangers des terres libyennes est imposé par la première clause notée lors de l’accord signé par le Forum de dialogue national libyen.

Et bien que le délai délimité pour arranger l’opération, a expiré sans qu’aucun retrait ne soit organisé, le GNA continue à proclamer le retrait des combattants étrangers, estimant que «leur présence menace la stabilité du pays».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos