dimanche, juin 13, 2021

Irak: Des manifestants ferment des institutions gouvernementales pour réclamer des emplois

Des dizaines d’employés travaillant comme contractuels ont fermé, mercredi, 3 institutions gouvernementales dans le domaine de l’énergie dans le gouvernorat de Dhi Qar, dans le sud de l’Irak, pour réclamer des contrats à durée indéterminée.

Des témoins oculaires ont rapporté que des dizaines d’employés contractuels ont fermé, ce matin, le siège de 3 établissements relevant de la Direction de l’électricité de Dhi Qar, dans la ville de Nassiriya (Chef-lieu de Dhi Qar), à savoir, l’établissement de la Distribution d’Électricité, l’établissement de la Production d’Électricité et l’établissement de Transmission d’Électricité ».

Les témoins ont déclaré, via téléphone, au correspondant de l’Agence Anadolu, que les trois institutions étaient encore fermées jusqu’à 8h40 GMT.

Ils ont également rapporté que les manifestants ont appelé l’administration locale (le gouverneur) à mettre en œuvre la décision n° 315 publiée par le gouvernement en 2019, qui comprend la conversion de leurs contrats en contrats à durée indéterminée, ainsi que l’octroi de droits et privilèges dont bénéficient les autres employés titulaires.

Selon des témoins, il n’y a pas eu d’escarmouches entre les manifestants et les forces de sécurité sur les lieux.

Les gouvernorats du centre et du sud de l’Irak sont le théâtre d’une vague de protestation qui continue, depuis plusieurs mois, contre la politique du gouvernement en matière d’emploi .

Le gouvernement affirme que le budget de 2021 souffre d’un déficit financier, en raison de la baisse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux, ce qui l’a obligé à réduire les dépenses financières.

Il est à noter que le taux de chômage dans ce pays riche en pétrole est de 27 %, tandis que le taux de pauvreté est estimé à 25 %, selon les dernières statistiques du ministère du Plan.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos