mardi, juillet 5, 2022

Irak : levée du blocage des sites de réseaux sociaux

Les autorités irakiennes ont levé, jeudi, le blocage des médias sociaux, imposé depuis le déclenchement des manifestations anti-gouvernementales début octobre.

Les correspondants d’Anadolu ont rapporté que les principaux sites de médias sociaux utilisés en Irak, notamment Facebook, Twitter, Instagram, Telegram et WhatsApp, fonctionnent à nouveau normalement.

Pour sa part, le bureau d’information du ministre des Communications, Naim al-Rubaie, a indiqué dans un communiqué, dont Anadolu a reçu une copie, que « le ministère a obtenu les autorisations officielles permettant de lever définitivement le blocage des sites de réseaux sociaux ».

Le ministère n’a pas indiqué qui avait accordé ces autorisations.

Les autorités irakiennes ont bloqué des sites de réseaux sociaux, depuis le déclenchement des manifestations anti-gouvernementales début octobre.

Depuis lors, les autorités ont coupé et rétabli le service Internet, mais les sites de réseaux sociaux sont restés bloqués, ce que les manifestants et les défenseurs des droits de l’homme considèrent comme des restrictions illégales à la liberté d’expression.

Le gouvernement irakien affirme qu’il restreint l’accès à Internet pour bloquer le « discours de haine »

L’Irak est, depuis le début du mois d’octobre, le théâtre de manifestations antigouvernementales sans précédent. Selon les statistiques d’Anadolu, basées sur des chiffres de la Commission parlementaire des droits de l’homme et des sources médicales, 339 personnes ont été tuées et 15 000 autres blessées, depuis le début des manifestations.

La grande majorité des victimes sont des manifestants qui se sont confrontés aux forces de sécurité et à des milices appartenant à des factions chiites proches de l’Iran.

Les manifestants ont d’abord réclamé de meilleurs services, des emplois et la fin de la corruption, avant que leurs exigences ne soient revues à la hausse pour réclamer le départ du gouvernement d’Adel Abdel-Mahdi et de l’élite politique, accusée de corruption.

Abdel-Mahdi refuse de démissionner et exige que les forces politiques s’accordent d’abord sur une alternative, prévenant que l’absence d’alternative « rapide et sans heurts » laisserait l’Irak face à l’inconnu.

SourceAgences

Dernières infos

Bloomberg : «Doha organisera bientôt de nouvelles discussions sur l’accord nucléaire»

L’agence américaine, Bloomberg, a signalé ce jeudi qu’«il était...

Des officiers israéliens étaient présents aux manœuvres militaires organisées au Maroc  

La chaîne israélienne Kan a indiqué que «des officiers...

Tunisie : Sadok Belaïd désavoue le projet de Constitution de Saïed

L'ancien doyen de la faculté de droit de Tunis,...

Iran : plusieurs séismes font 5 morts et 84 blessés dans le sud du pays (Lead)

Les autorités iraniennes ont annoncé qu'au moins 5 personnes...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Bloomberg : «Doha organisera bientôt de nouvelles discussions sur l’accord nucléaire»

L’agence américaine, Bloomberg, a signalé ce jeudi qu’«il était probable que Washington et Téhéran lancent un nouveau tour de discussions, à Doha, au sujet...

Rapport : «14 mille Syriens sont morts sous la torture, depuis 2011»

L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme a signalé que «plus de 14 mille personnes étaient morts sous la torture, en Syrie, depuis 2011»,...

Le ministre israélien des Affaires étrangères arrive à Ankara

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, est arrivé jeudi dans la capitale de la Türkiye, Ankara. L'avion de Lapid, qui compte aussi la...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here