mardi, novembre 30, 2021

Israël accepte une plus grande présence militaire égyptienne à sa frontière sud

L’armée israélienne a annoncé lundi qu’elle avait accepté d’autoriser une plus forte présence militaire égyptienne dans la région de Rafah, à la frontière sud d’Israël.

Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont indiqué dans un communiqué qu’elles avaient signé avec l’armée égyptienne un amendement aux Accords de Camp David, permettant ainsi un renforcement des forces à la frontière. L’amendement a été approuvé par le cabinet israélien de la sécurité d’Etat, dirigé par le Premier ministre israélien Naftali Bennett.

Le nombre précis de soldats égyptiens qui s’ajouteront aux effectifs déjà présents n’a pas été révélé dans le communiqué de l’armée israélienne.

La zone de Rafah abrite la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza dirigée par le Hamas. Israël et l’Egypte maintiennent un blocus strict sur ce territoire.

D’après le communiqué, l’accord a été conclu lors d’une réunion de la commission militaire mixte qui s’est tenue en Egypte.

Ces derniers mois, la coopération sécuritaire entre Israël et l’Egypte est devenue de plus en plus publique. Le chef des renseignements égyptiens, Abbas Kamel, a rencontré M. Bennett en Israël et devrait y retourner dans les prochaines semaines, selon les médias israéliens.

L’Egypte joue souvent un rôle de médiation entre Israël et le Hamas. En mai, après un conflit de 11 jours entre les deux rivaux, l’Egypte a contribué à négocier un cessez-le-feu non officiel.

Les Accords de Camp David ont été signés par le président égyptien Anwar Sadat et le Premier ministre israélien Menachem Begin le 17 septembre 1978.

Ces accords ont mené à un traité de paix entre Israël et l’Egypte en 1979. C’était le premier traité de paix signé par Israël avec un pays arabe.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos