mercredi, décembre 1, 2021

Israël avertit le Liban contre la délimitation « unilatérale » de ses frontières maritimes

Israël a mis en garde ce lundi qu’il réagirait à toute mesure libanaise visant à délimiter unilatéralement ses frontières maritimes, par des mesures similaires.

L’avertissement israélien est survenu en riposte à l’annonce du Liban, faite ce lundi, de la signature d’un décret pour étendre ses frontières maritimes à sa zone économique exclusive contestée avec Israël.

«Il semble que le Liban préfère torpiller les pourparlers, plutôt que de tenter de parvenir à des solutions convenues», a déclaré le ministre israélien de l’Energie Yuval Steinitz dans un communiqué écrit, dont une copie a été examinée par l’Agence Anadolu.

«À notre grand regret, ce n’est pas la première fois au cours des 20 dernières années, que les Libanais changent leurs cartes maritimes à des fins de propagande et pour exprimer une position patriotique, et par de tels gestes, ils se bloquent eux-mêmes encore et encore», a ajouté Steinitz, qui dirige les négociations avec le Liban sur la démarcation de la frontière maritime.

«Bien entendu, toute mesure unilatérale libanaise aura comme réponse une mesure israélienne similaire», a déclaré Steinitz.

Le ministre des Travaux publics et des Transports du gouvernement provisoire libanais, Michel Najjar, a déclaré lors d’une conférence de presse à la capitale libanaise, Beyrouth : «J’ai signé aujourd’hui un décret modifiant le décret n° 6433, relatif à la délimitation des frontières de la zone économique maritime exclusive au sud du Liban»

Le décret, publié en 2011, définit la zone économique exclusive du Liban des côtés sud, ouest et nord, et prévoit la possibilité de revoir et d’étendre les frontières de cette région.

Le nouvel amendement comprend l’ajout de 1 430 kilomètres carrés au Liban à partir de sa frontière maritime commune avec Israël, élargissant ainsi la taille de la zone contestée à 2 290 kilomètres, en réponse à une proposition d’amendement annoncée par l’armée libanaise le mois dernier.

En octobre dernier, des négociations indirectes ont commencé entre le Liban et Israël pour délimiter les frontières maritimes, sous les auspices des Nations Unies et par une médiation américaine, à la suite d’un différend portant sur la région orientale de la Méditerranée riche en pétrole et en gaz.

Cependant, après la tenue de quatre tours de pourparlers, une annonce est venue reporter le cinquième tour, qui était prévu pour le 2 décembre, à une «date indéfinie».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos