mardi, juin 15, 2021

Israël déclare un cessez-le-feu sans aucune condition

Le cabinet de sécurité israélien a annoncé jeudi soir, officiellement, son acceptation de la proposition égyptienne de cessez-le-feu avec les factions palestiniennes dans la bande de Gaza.

« Le conseil a accepté à l’unanimité, sur instruction de tous les chefs des services de la sécurité, la proposition égyptienne de cessez-le-feu par les deux parties sans aucune condition. Le cessez-le-feu entrera en vigueur ultérieurement », indique un communiqué publié par le Cabinet.

La même source a signalé que les dirigeants politiques sur le terrain détermineront si la bataille se poursuivra ou non.

Pour leur part, les factions palestiniennes n’ont encore annoncé aucune communication officielle à ce sujet. Cependant, le porte-parole du mouvement « Hamas », Abd al-Latif al- -Qanoo, a déclaré à l’Agence Anadolu que l’occupation israélienne a reculé face aux frappes de la résistance palestinienne, et avait échoué à obtenir ce qu’elle désirait.

Plus tôt, les médias hébreux ont rapporté que le cabinet de sécurité avait accepté un cessez-le-feu avec la bande de Gaza, vendredi à l’aube.

Les médias hébreux, dont le journal Yediot Aharonot et la chaîne officielle Kan, ont déclaré que « la réunion, qui a duré près de 3 heures, a abouti à une décision de cesser le feu ».

Les médias hébreux, y compris les chaînes privées (12) et (13), ont rapporté que la décision de cessez-le-feu devrait entrer en vigueur à 2 heures du matin, heure de Jérusalem (23 heures GMT jeudi soir).

La Douzième chaîne a indiqué qu’avant la réunion du «cabinet», Israël avait déjà informé l’Égypte de son acceptation d’un cessez-le-feu sans accord ni conditions, mais aussi des accords conclus dans le cadre du «calme en échange du calme».

La chaîne a indiqué qu’au cours de la réunion du « cabinet », des roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza contre les villes d’Ashdod et d’Ashkelon et la zone d’Otef. L’armée israélienne avait également continué d’attaquer plusieurs cibles à l’intérieur de la bande de Gaza.

Cela fait suite à des informations rapportées par les médias israéliens, arabes et internationaux sur la conclusion d’un accord de cessez-le-feu, sous le parrainage égypto-américain, au cours des trois derniers jours.

Dans un contexte connexe, le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki a déclaré aux journalistes au siège des Nations Unies à New York, qu’Israël devrait annoncer un cessez-le-feu unilatéral après minuit jeudi.

Il a expliqué que « la déclaration unilatérale d’un cessez-le-feu est due au fait qu’Israël ne veut pas parvenir à une formule de compromis, afin de ne donner de concessions à aucune partie palestinienne et de n’assumer aucune responsabilité supplémentaire ».

Le ministre palestinien a souligné que «la résistance du peuple palestinien et sa résistance face aux crimes israéliens, ainsi que le soutien de la communauté internationale, ont commencé à porter leurs fruits grâce aux pressions exercées sur Israël pour le forcer à arrêter l’agression sur la bande de Gaza ».

Depuis le 13 avril, la situation dans les territoires palestiniens a explosé à la suite des violentes attaques commises par la police et les colons israéliens à Jérusalem, à la mosquée Al-Aqsa et ses environs, ainsi que dans le quartier « Sheikh Jarrah ». Israël œuvre à l’éviction de 12 familles palestiniennes de leurs maisons au profit des colons.

Jeudi, le bilan des victimes des agressions israéliennes continues contre Gaza, s’élève à 230 morts, dont 65 enfants et 39 femmes, en plus de 1 710 blessés. En outre, 29 Palestiniens ont également péri et 7 000 ont été blessées en Cisjordanie occupée, selon les données du ministère palestinien de la Santé.

Alors que 12 Israéliens ont été tués et des centaines ont été blessés, lors de tirs de roquettes par des factions palestiniennes depuis Gaza vers des zones en Israël.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos