samedi, juin 12, 2021

Israël libère un détenu palestinien après 35 ans de prison

Les autorités israéliennes ont libéré le détenu palestinien Rushdi Abou Makh, 58 ans, après 35 ans de prison.

Le Club des prisonniers palestiniens (organisation non-gouvernementale) a déclaré, dans un communiqué, que le prisonnier libéré est originaire de la ville de Baqa al-Gharbiya, dans le nord d’Israël, et avait été arrêté en 1986, avec trois autres Palestiniens : Walid Dakka, Ibrahim Abou Makh et Ibrahim Badeesa.

Le Club a également révélé qu’Israël avait refusé pendant des décennies la libération d’Abou Makh et ses camarades, malgré la conclusion d’une série d’accords d’échange tout au long de leur détention.

Selon des sources palestiniennes, Abou Makh a été reconnu coupable d’appartenance à une cellule palestinienne qui a procédé à l’enlèvement et au meurtre d’un soldat israélien en 1985.

Avec la libération du prisonnier Abou Makh, 25 des anciens détenus arrêtés avant la signature de l’Accord de paix d’Oslo, entre l’Organisation de libération de la Palestine et Israël en 1993, sont encore derrière les barreaux israéliens où ils ont passé au moins 28 ans.

Parmi les anciens prisonniers figurent 11 détenus des régions arabes à l’intérieur d’Israël, dont les plus anciens sont Karim Yunus et Maher Yunus, en captivité depuis 1983.

Les autorités israéliennes détiennent environ 4 400 Palestiniens dans leurs prisons, dont 170 enfants et 380 détenus administratifs (sans chef d’inculpation), selon les institutions concernées par les affaires des prisonniers.

Pour l’accueillir, la famille du prisonnier a paré sa maison et ses environs de décoration et de photos des détenus et du drapeau palestinien.

Abou Makh a été libéré de la prison du désert du Néguev, dans le sud d’Israël, et devrait arriver chez lui dans l’après-midi, où des préparatifs dignes d’un festival sont en cours pour fêter son retour.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos