samedi, juin 12, 2021

Jordanie : La zone électorale du député Oussama al-Ajarma proteste contre son limogeage

Courrier arabe

La direction de l’ordre public, en Jordanie, a indiqué, dimanche, que «des troubles accompagnés de coups de feu avaient éclatés à Naour, à l’ouest de la capitale Amman, la zone électorale du député limogé, Oussama al-Ajarma».

Le conseil des représentants avait voté, dimanche, pour approuver une demande présentée par 108 députés, proclament la destitution d’Oussama al-Ajarma, pour « avoir porté atteinte au conseil, à sa réputation et à ses membres ».

L’adhésion d’al-Ajarma avait été gelée et il a présenté sa démission mercredi dernier, affirmant son engagement à respecter la loi.

L’affaire a pris une extension tribale, après que les forces de l’ordre ont détruit une tente de poésie, organisée pour recevoir les partisans du député, après que l’adhésion de ce dernier ait été gelée.

Dimanche, les autorités ont lancé des ordres, interdisant aux partisans d’al-Ajarma de placer des tentes et signalant que «tout rassemblement sera dispersé par la force». Des unités sécuritaires ont été déployées dans la région de Naour et la police a utilisé des bombes lacrymogènes pour neutraliser les civils et disperser la foule.

La direction de l’ordre public avait dès lors signalé que «4 agents de la police avaient été blessés, alors qu’ils traitent les troubles déclenchés par les partisans d’al-Ajarma», précisant que «des coups de feu furent tirés par les protestants».

De leur part, les partisans ont démenti les déclarations de la police, affirmant que «leur mouvement était pacifique».

Il est noté que le député Oussama al-Ajarma est connu pour ses critiques lancées ouvertement au régime, et dont la plus récente était vendredi, 21 mai, lors qu’il avait critiqué la coupure du courant sur tout le pays. Il avait signalé que cela était lié aux activités organisées en solidarité avec la Palestine».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos