jeudi, novembre 26, 2020

La Chine tente de réduire le conflit commercial avec les Etats-Unis

La Chine a affirmé que les discussions bilatérales qui viennent de s’achever à Washington pour tenter de réduire le conflit commercial avec les Etats-Unis avaient été « constructives et franches ».

Le vice-ministre chinois du Commerce Wang Shouwen et le vice-ministre des Finances Liao Min ont rencontré le sous-secrétaire américain au Trésor chargé des affaires internationales David Malpass. Aucune avancée notable n’a cependant été annoncée.

« Les communications ont été constructives et franches. Les deux parties garderont le contact en ce qui concerne les prochaines dispositions », a indiqué le ministère chinois du Commerce dans un communiqué publié sur son site internet.

Comme l’avait laissé entendre le président américain Donald Trump il y a quelques jours en disant « ne pas en attendre grand chose », ces travaux n’ont pas semblé déboucher sur une avancée majeure.

D’autant plus que les Etats-Unis ont frappé jeudi de nouvelles taxes douanières 16 milliards de dollars de produits chinois, déclenchant des représailles immédiates de Pékin, au moment-même des pourparlers bilatéraux.

Cette nouvelle escalade de la guerre commerciale porte à 50 milliards de dollars annuels la valeur totale des biens chinois taxés à 25% en entrant sur le territoire américain. Un millier de produits sont concernés, notamment des composants électroniques et des machines-outils.

La Chine, qui promettait de rendre coup pour coup, a réagi immédiatement avec des taxes douanières à 25% ciblant 16 milliards de dollars de biens américains importés. Parmi eux: les motos Harley-Davidson, le bourbon ou le jus d’orange, mais aussi des centaines d’autres.

Le ministère chinois du Commerce a annoncé jeudi soir le dépôt d’une plainte additionnelle devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le contentieux en cours contre les Etats-Unis sur cette série de droits de douane.

Washington justifie notamment ses taxes punitives imposées sur les produits chinois par la nécessité de répliquer aux « transferts forcés de technologies » et aux restrictions imposées aux firmes américaines opérant en Chine.

Les Etats-Unis réfléchissent pour septembre à une nouvelle vague de taxes sur 200 milliards d’importations de produits chinois. Et Donald Trump a menacé de cibler la totalité des 500 milliards de dollars de marchandises que les États-Unis importent de Chine.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Ben Salmane criblé de critiques à l’ombre de la visite secrète de Netanyahou en...

Les informations diffusées au sujet la visite secrète entreprise par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, en Arabie saoudite, a poussé des activistes dénonçant...

Le Qatar attaque en justice la First Abu Dhabi Bank

L'Autorité de régulation du Centre financier du Qatar a annoncé, mardi, dans un communiqué officiel, sa décision d'attaquer en justice la First Abu Dhabi...

Tunisie : l’état d’urgence prolongé pour un mois supplémentaire

Les autorités tunisiennes ont décidé de prolonger d'un mois l'état d'urgence dans tout le pays. C'est ce qu'a affirmé le journal officiel de la République...

Un véhicule fonce sur la grille d’entrée de la Chancellerie allemande à Berlin

Une tentative d'attaque a pris pour cible la Chancellerie allemande à Berlin. Une voiture bélier a foncé dans la grille d'entrée de l'immeuble de la...

Égypte : l’ONU appelle al-Sissi à ne pas arrêter des personnes pour avoir exprimé...

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a appelé le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à ne pas arrêter ou détenir des personnes pour avoir exprimé leurs...