mercredi, janvier 19, 2022

La coalition arabe annonce la destruction de 2 drones piégés lancés par les Houthis

La coalition arabe a annoncé, lundi, l’interception et la destruction de deux drones appartenant au groupe yéménite Houthi, en l’espace de quelques heures, visant l’Arabie saoudite.

C’est ce qui ressort d’un communiqué de la coalition publié par l’agence de presse saoudienne « SPA », portant à 7 le nombre de drones détruits, en l’espace de 24 heures, avant qu’ils n’atteignent leurs cibles dans le royaume.

« Les forces de la coalition ont détruit deux appareils piégées dans l’espace aérien yéménite, lancées par les Houthis vers le royaume. La riposte sera ferme face à la menace et à la barbarie, » indique la même source.

La coalition a estimé que « ses opérations sont conformes au droit international humanitaire et à ses règles coutumières », sans fournir plus de détails.

A noter qu’il n’y a eu aucun commentaire des Houthis jusqu’à 06h45 (GMT).

Dimanche, la coalition arabe avait annoncé la destruction de 5 drones piégés lancées par les Houthis vers l’Arabie saoudite.

Les Houthis lancent des missiles balistiques et des drones piégés dans des zones saoudiennes, tandis que la coalition dirigée par les Saoudiens au Yémen menacent de contrecarrer les attaques, en dépit des appels arabes et internationaux à un cessez-le-feu.

Dans un deuxième communiqué relayé par « SPA », dans la soirée de dimanche à lundi, la coalition a détruit 3 centres d’opérations Houthis dans la capitale, Sanaa, sous le contrôle du groupe.

De son côté, la chaîne Al-Masirah, affiliée aux Houthis, a déclaré sur Twitter que « l’agression saoudo-américaine (la coalition) a lancé cinq raids contre le quartier résidentiel d’Al-Anab à Sanaa ».

« Les raids ont visé un atelier de réparation automobile », a-t-elle ajouté, sans plus de précisions.

Au cours des derniers jours, la coalition a intensifié ses frappes aériennes contre les sites contrôlés par les Houthis à Sanaa.

Depuis près de 7 ans, le Yémen est en proie une guerre qui a fait plus de 233 000 morts, et 80% de sa population d’environ 30 millions de personnes est devenue dépendante de subventions, dans la pire crise humanitaire au monde, selon les Nations Unies.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos