vendredi, septembre 24, 2021

«La Libye a besoin du soutien de la Russie pour faire sortir les mercenaires», déclare le ministre libyen des Affaires étrangères

Courrier arabe

Mohamed Siyala, le ministre des Affaires étrangères du Gouvernement libyen d’union nationale (GNA), a affirmé lors de sa visite à Moscou, que la Libye avait besoin du soutien de la Russie pour faire sortir les mercenaires étrangers et encourager la stabilité du pays.

Selon la chaîne libyenne, Libya al-Ahrar, «Siyala, signala, après s’être entretenu avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, que «la Libye avait besoin de la collaboration et de la contribution de la Russie, pour pouvoir faire sortir les mercenaires étrangers du territoire nationale».

«Dans cette optique, Siyala appela les parties encourageant la résolution militaire en Libye à repenser leurs idées, les invitant à soutenir la résolution politique et à contribuer à faire sortir les mercenaires du pays», avait noté la chaîne.

Elle ajouta : «Siyala indiqua également que le GNA désapprouvait le blocage des revenus des exportations pétrolières libyennes», affirmant que «le compte bancaire n’apportait aucun profit aux Libyens».

Lavrov souligne une réconciliation libyenne

La chaîne nota que «Lavrov de sa part, indiqua que les amis libyens devaient prendre des choix historiques, et avancer vers une réconciliation nationale pour construire ensemble un pays stable et prospère».

«La Russie se soucie sérieusement d’offrir le plus de soutien possible, pour résoudre tous les problèmes libyens», avait-il signalé, en rapportant Lavrov.

Selon la même source, « le ministre russe signala que la réunion avec le comité libyen avait traité les efforts fournis par la communauté internationale au soutien des Libyens, ainsi que l’échange des points de vue sur les possibilités offertes pour favoriser les relations bilatérales, dans diverses domaines», et affirma «qu’il avait félicité le rôle joué par le GNA lors de la libération des détenus russes, espérant de futures collaborations entre Tripoli et Moscou dans diverses domaines, notamment ceux liés aux affaires militaires».

Notons sur ce que Lavrov avait rencontré Siyala après s’être entretenu avec son homologue turc, Mevlut Cavusoglu, et suite à laquelle il affirma : «Les parties libyennes ont brisé le cessez-le-feu plus d’une fois, et nous devons agir pour maintenir son application».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos