jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

La Libye: L’état d’urgence a été décrété officiellement dans la capitale

L’état d’urgence a été décrété officiellement dans la capitale libyenne, Tripoli, et ses banlieues, sur fond des affrontements en cours depuis une semaine, faisant plusieurs morts et blessés dans les rangs des civils.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, dimanche après-midi, par le Conseil présidentiel du gouvernement de consensus national, et dont Anadolu a eu copie.

« Compte tenu de la gravité de la situation actuelle, et pour des raisons d’intérêt public, le Conseil décrète l’état d’urgence sécuritaire dans la capitale Tripoli et ses environs », lit-on dans le communiqué.

Le Conseil a indiqué que cette mesure vise à « protéger les civils, les biens publics et privés ainsi que les installations et institutions névralgiques », ajoute le communiqué.

« Une commission d’exécution des arrangements sécuritaires contenus dans l’accord politique, concernant la capitale et les autres villes, a été formée », conclut le communiqué.

La capitale libyenne est le théâtre, depuis une semaine environ, d’affrontements aux armes lourdes et moyennes, entre des phalanges armées qui relèvent nominativement du gouvernement de « consensus national » reconnu au plan international, sur fond de concurrence au sujet des points de positionnement à Tripoli.

En dépit de la conclusion d’une trêve, vendredi, entre ces phalanges, selon l’annonce du ministre de l’Intérieur du gouvernement de consensus, cette trêve n’a pas résisté que quelques heures, dès lors que les affrontements ont repris samedi.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos