mardi, novembre 30, 2021

La ministre israélienne de l’Énergie appelle à l’annulation d’un accord pétrolier avec les Emirats arabes unis

La ministre israélienne de l’Énergie, Karen Al-Harar, a appelé à l’annulation de l’accord pour le transfert du pétrole conclu par le précédent gouvernement de Tel-Aviv avec les Émirats arabes unis.

« Cet accord doit être annulé car il n’a aucun avantage pour l’Etat d’Israël », a déclaré mardi Al-Harar à la radio de l’armée israélienne. « Pire encore, les risques environnementaux sont assez graves », a-t-elle ajouté.

Des activistes écologistes israéliens ont ainsi exigé l’annulation dudit accord.

En octobre 2020, « l’Europe-Asia Pipeline Co » a signé un protocole d’accord avec la compagnie « MED-RED Land Bridge », basée aux Émirats arabes unis, pour acheminer le pétrole brut et les produits pétroliers du Golfe vers les marchés occidentaux.

Cet accord prévoyait le transfert de pétrole et de produits dérivés du pétrole depuis un terminal de la mer Rouge jusqu’à la mer Méditerranée, en passant par le territoire israélien.

À l’époque, le journal économique israélien Globes avait déclaré que « l’exportation du pétrole vers l’Europe via un oléoduc terrestre reliant Israël et les États du Golfe permettrait de contourner les routes maritimes dangereuses et coûteuses du détroit d’Ormuz et du canal de Suez ».

L’année dernière, Israël et les Émirats arabes unis ont signé un accord de normalisation des relations diplomatiques, suivi de dizaines d’accords dans divers domaines.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos