jeudi, mai 6, 2021

La Russie expulse 10 diplomates américains en représailles aux sanctions imposées par Washington

En réponse aux sanctions américaines, la Russie a annoncé, vendredi, qu’elle allait enjoindre à 10 diplomates américains de quitter le pays et prendre d’autres mesures de rétorsion.

Moscou mettra également sur liste noire huit hauts responsables américains et durcira les conditions de travail des diplomates américains en Russie, a déclaré le ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse à Moscou, à l’issue d’une réunion avec son homologue serbe, Nikola Selakovic.

Le chef de la diplomatie russe a ajouté que Moscou entendait annuler l’accord autorisant les diplomates américains à se déplacer dans le pays sans notification préalable et qu’elle pouvait « égaliser » le nombre de diplomates américains en poste en Russie. 455 diplomates russes sont actuellement en poste aux États-Unis, mais 155 d’entre eux servent au sein des Nations unies.

Il a précisé que Moscou pourrait demander à Washington de réduire les effectifs de son personnel diplomatique en Russie à concurrence de ce nombre.

En outre, Moscou fermera les organisations non gouvernementales américaines qui s’ingèrent dans les affaires intérieures russes.

Dans une déclaration séparée publiée sur son site officiel, le ministère russe des affaires étrangères a annoncé la liste complète des mesures.

Selon les nouvelles mesures, la Russie a limité à dix personnes par an la possibilité d’envoyer des collaborateurs du Département d’État américain en Russie pour de courtes périodes.

Il sera interdit à l’ambassade des États-Unis et aux autres missions diplomatiques américaines d’engager des Russes et des citoyens de pays tiers en tant que personnel technique.

Il a également été mis fin au protocole d’accord bilatéral de 1992 sur les « terres libres », qui autorisait les diplomates américains à se déplacer en Russie sans notification préalable.

Les activités des organisations non gouvernementales et des fondations américaines contrôlées par le Département d’État et d’autres organismes gouvernementaux américains ont été interdites.

Les ambassadeurs des deux pays demeureront dans les capitales des deux pays pendant un certain temps « pour analyser la situation actuelle. »

Le ministère a ajouté que les mesures indiquées font « partie des possibilités disponibles. »

Jeudi, Washington a annoncé de nouvelles sanctions à l’encontre de Moscou, deux jours après que des responsables américains aient laissé entendre que les dirigeants des deux pays pourraient se rencontrer.

Les nouvelles sanctions prévoient l’expulsion de 10 diplomates en poste à l’ambassade de Russie à Washington, l’interdiction aux entreprises américaines d’acquérir directement des obligations russes émises après le 14 juin 2021 par la Banque centrale du pays, le Fonds national de protection sociale ou le ministère des finances.

Seize personnes et six organisations ont été frappées de mesures restrictives en raison de leur ingérence présumée dans l’élection présidentielle américaine.

Les sanctions relatives aux autres allégations selon lesquelles la Russie aurait encouragé les attaques des talibans contre les soldats américains en Afghanistan ont été « traitées par les voies diplomatiques, militaires et du renseignement » en raison du « caractère sensible de cette question », selon une fiche d’information en ligne publiée par la Maison Blanche.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos