mardi, mai 18, 2021

La Tunisie fête le 64e anniversaire de son indépendance

Ce 20 mars 2020, la Tunisie fête le 64ème anniversaire de son indépendance de l’emprise du protectorat français, imposée en mai 1881 après la signature du traité du Bardo dans un contexte financier critique suite à la dégradation des comptes beylicaux.

Au départ, la souveraineté tunisienne a été réduite à néant dès 1883 au profit du résident général de France en Tunisie. Toutefois, des milliers de Tunisiens ont sacrifié leurs vies pendant des décennies de militantisme pour libérer leur pays du joug du colonialisme.

La révolte des patriotes a connu deux grandes étapes, une voie à la fois diplomatique et populaire et une résistance armée. Après près des années de combats, la Tunisie a obtenu son indépendance le 20 mars 1956, un des événements majeurs de l’État moderne.

Le 25 juillet 1957 la monarchie husseinite a été abolie et le Bey fut désormais déchu par l’assemblée constituante. La première République a été ensuite proclamé et Habib Bourguiba a été élu premier Président de la Tunisie.

“Le père de l’indépendance” fut le premier chef d’État à accorder aux femmes un des statuts les plus avancés au monde arabo-musulman, à placer les réformes éducatives et sanitaires comme cheval de bataille, mais à également imposer son règne pendant 30 ans en se proclamant président à vie en 1976.

Après plusieurs crises et contestations populaires, “le Combattant suprême” a été destitué en 1987 par son Premier ministre Zine ben Ali. Ce dernier a été ensuite renversé par la Révolution du 14 Janvier 2011 mettant fin à 23 ans de dictature.

Quelques mois après, le pays a connu les premières élections libres de son histoire et feu Béji Caïd Essebsi fut le premier président tunisien élu démocratiquement après l’approbation de la nouvelle Constitution de 2014. Décédé avant d’achever sans mandat, Essebsi a été succédé par Kaïs Saïed à la magistrature suprême en 2019.

Pour son 64ème anniversaire d’indépendance, la Tunisie traverse une conjoncture socio-économique délicate et fait face à la menace du nouveau coronavirus Covid-19. A cette occasion, aucune cérémonie officielle ne sera organisée, cependant, le Conseil national de sécurité se réunira, vendredi, pour évaluer la situation et envisager de nouvelles mesures.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos