dimanche, décembre 5, 2021

La Tunisie lance avec succès son premier satellite

La Tunisie a réalisé aujourd’hui avec succès le lancement du premier satellite tunisien, baptisé « Challenge One », et fabriqué grâce à un savoir-faire 100 % tunisien. Le lancement n’a pas pu se faire que deux jours après de la date prévue initialement au 20 mars, jour de la fête de l’indépendance tunisienne, et ce, pour des impératifs météorologiques.

Le nouveau satellite tunisien sera dédié à l’Internet des objets, un domaine technologique pointu et innovant.

A cette occasion Kais Saïed, le président de la République tunisienne a prononcé un discours au siège de « Telnet Holding », fabriquant du satellite à Tunis.

Revenant sur cet événement historique en Tunisie, le président tunisien Kais Said a déclaré : « Ce qui se passe aujourd’hui est le résultat de la capacité de la jeunesse tunisienne qui est capable de surmonter toutes les difficultés et les obstacles et d’atteindre n’importe où seulement avec volonté et confiance ».

Et d’ajouter : « Les jeunes sont ceux qui feront l’histoire dans ce pays qui est capable d’être dans les meilleurs rangs avec sa confiance et sa volonté nationale dans la construction d’un avenir meilleur avec des capacités nationales propres ».

Pour sa part, Mohamed Freikha, directeur général de la compagnie « Telnet Holding » qui a construit le satellite tunisien, a déclaré dans des communiqués de presse que « le lancement du satellite est un message d’espoir et de succès pour la jeunesse tunisienne ».

L’ « Internet des objets » est un concept innovant de l’Internet connectant des objets de la vie quotidienne à la toile mondiale du Web, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives dans l’exécution de plusieurs fonctions à travers le réseau mondial. Ce système est aujourd’hui largement utilisé par l’industrie moderne dans la gestion et l’exécution de plusieurs activités et productions à travers le globe.

Le satellite tunisien « Challenge One » a été lancé par la fusée russe « Soyouz 2 » qui a décollé ce matin de la base spatiale de Baïkonour au Kazakhstan emportant 38 satellites, outre le satellite tunisien, appartenant à 18 pays.

Les autres satellites transportés par la fusée « Soyouz 2 » appartiennent à la Russie, à Israël, à la Thaïlande, au Canada, au Brésil, à l’Allemagne, aux Pays-Bas, à l’Italie, à l’Argentine et à la Hongrie, selon l’agence russe « Spoutnik ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos