mercredi, mai 25, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

La visite de Netanyahu aux Émirats arabes unis et à Bahreïn, reportée pour la deuxième fois

Les médias israéliens ont déclaré que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait reporté pour la deuxième fois sa visite aux Émirats arabes unis et au Bahreïn, qui était prévue pour la semaine prochaine.

Le site Internet « Walla » (indépendant), citant de hauts responsables en Israël, a déclaré mardi soir que la raison du report de la visite à une date indéterminée, s’explique par le troisième confinement décrété par le gouvernement Netanyahu, afin de faire face à la nouvelle vague de la pandémie de coronavirus.

C’est la deuxième fois, en un mois, que la visite de Netanyahu aux Émirats arabes unis et au Bahreïn est reportée, à peine quelques jours avant la date prévue.

La visite était initialement prévue pour les 1er et 2 décembre, avant d’être reportée au début de janvier, puis à une date indéterminée.

Netanyahu a empêché l’un des ministres de son gouvernement de se rendre aux Émirats arabes unis et au Bahreïn avant d’effectuer lui-même une première visite.

À la mi-septembre, les Émirats arabes unis et le Bahreïn ont signé deux accords pour normaliser les relations avec Israël à la Maison Blanche, dans une démarche qui a suscité une forte condamnation de la part des factions et des autorités palestiniennes, qui ont unanimement considéré la normalisation comme un « coup de poignard et une trahison de la cause palestinienne ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos