jeudi, décembre 3, 2020

L’activiste Al-Baghdadi: Mes projets avec Khashoggi sont la raison des menaces saoudiennes

Courrier arabe

L’activiste palestinien Iyad Al-Baghdadi a déclaré qu’il était ciblé par les services saoudiens à cause des projets sur lesquels il travaillait avec Jamal Khashoggi, le journaliste saoudien assassiné au consulat de son pays à Istanbul.

Lors d’une conférence de presse, tenue lundi à Oslo, Al-Baghdadi a révélé quelques détails des projets sur lesquelles il travaillait, et qui aurait fait de lui une cible pour les autorités saoudiennes.

Il explique qu’il travaillait sur un projet pour archiver les tentations saoudiennes qui visaient à influencer les commentaires des politiciens arabes sur Twitter, ajoutant que le projet était dirigé par Khashoggi.

Le début des projets 

Al-Baghdadi affirmait qu’il avait travaillé, sans contrepartie, en collaboration avec «Jeff Bezos», le fondateur du site Amazon, et le propriétaire du journal «The Washington Post», où Khashoggi écrivait des articles d’opinion, pour enquêter sur un harcèlement dont Jeff Bezos était victime.

Il signale que le chef de l’équipe de police qui enquêtait sur l’affaire avait déclaré au «Daily Beast», que les saoudiens avaient piratés le téléphone de Bezos et s’étaient emparés des informations qui faisaient l’objet du harcèlement.

Al-Baghdadi, expliquant qu’il s’agissait d’une relation extra-conjugale que Bezos avait eue à une époque de sa vie, il ajoute que Riyadh avait nié toute relation avec l’affaire.

Les menaces et les avertissements

L’activiste avait déclaré au «New York Times», qu’on avait demandé, à trois des amis de Khashoggi, de rester sur leurs gardes, et de sécuriser leurs appareils électroniques, pour éviter toute tentative éventuelle de piratage, ajoutant qu’on leur avait déconseillé de voyager en Asie ou vers certains pays européens où l’Arabie saoudite jouit d’une autorité spéciale.

Alors que les trois activistes affirment être ciblés à cause de leurs critiques au prince héritier saoudien, et après l’avoir accusé d’être responsable du meurtre de Khashoggi, les autorités saoudiennes restent silencieuses à ce sujet, mais avec la grande compagne d’arrestation lancée contre les opposants du roi et de son régime à travers le monde, les activistes se mobilisent et tentent à dénoncer les atteintes saoudiennes à la liberté d’expression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

L’émir du Qatar et Kushner discutent des développements au Moyen-Orient

L'émir du Qatar, cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, a discuté, mercredi, avec Jared Kushner, gendre et Conseiller du président américain Donald Trump, des derniers...

Libye : Accord sur un mécanisme de vote pour élire le chef du gouvernement...

Les participants au Forum de dialogue politique libyen ont convenu, mercredi, d’adopter un mécanisme de vote pour convenir des critères de candidature pour le...

Tunisie : le Premier ministre appelle à la réouverture des sites de production bloqués

Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechici a appelé à la réouverture des sites de production bloqués. Mechichi a présidé, mercredi, une réunion de travail au Palais du...

«La prostitution s’intègre dans la collaboration conclue entre Israël et les Émirats arabes unis»,...

Le journal israélien Haaretz a indiqué que «la prostitution était l’un des récents domaines de collaboration signés entre Israël et les Émirats arabes unis (EAU),...

Le Qatar signe un accord militaire avec les États-Unis

Le ministre de la Défense du Qatar a signé un accord militaire avec son homologue américain, principalement lié aux activités maritimes et au port...