mardi, juin 15, 2021

L’Allemagne reconnaît officiellement avoir commis un « génocide » en Namibie

L’Allemagne a officiellement reconnu, vendredi, avoir commis un « génocide » contre les Hereros et les Namas en Namibie, durant la période de sa colonisation il y a plus d’un siècle, et s’est engagé à lui fournir une aide au développement d’une valeur de plus d’un milliard d’euros.

Cette reconnaissance est considérée comme la première du genre dans l’histoire de l’Allemagne, après de nombreuses années de détérioration des relations entre les deux pays, en raison des crimes commis pendant la période coloniale allemande en Namibie.

Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré, dans un communiqué rendu public vendredi, ce qui suit : « A partir d’aujourd’hui, nous classerons officiellement ces incidents tels que génocide », selon l’agence Associated Press.

Maas s’est félicité de l’accord trouvé entre l’Allemagne et à la Namibie, après des négociations ardues sur les événements qui ont eu lieu pendant l’occupation allemande de la Namibie entre 1884 et 1915, et qui ont duré plus de 5 ans.

Entre 1904 et 1908, des dizaines de milliers de tribus des Hereros et des Namas avaient été décimées dans des massacres commis par des colons allemands. De nombreux historiens les considèrent comme étant le premier génocide du XXe siècle.

Le ministre allemand a ajouté : « A la lumière de la responsabilité historique et morale de l’Allemagne, nous présenterons des excuses à la Namibie et aux descendants des victimes pour les atrocités commises à leur encontre ».

Il a fait savoir qu’en signe de reconnaissance des énormes souffrances infligées aux victimes, son pays soutiendra la reconstruction et le développement de la Namibie, dans des projets liés aux réformes agraires, aux infrastructures agricoles, à l’approvisionnement en eau et à l’enseignement professionnel, grâce à un programme financier de 1,1 milliards d’euros soit l’équivalent de 1,3 milliard de dollars.

Maas a également souligné que ces fonds ne constituaient pas « une compensation sur une base légale ».

Il est prévu que ce montant soit versé, dans le cadre de l’accord susmentionné, sur une période de 30 ans, car les descendants des victimes doivent en bénéficier en premier lieu, selon Associated Press.

Les historiens disent que Berlin avait envoyé le général allemand Luthar von Trotha dans ce qui était alors connu sous le nom d’Afrique du Sud-Ouest allemand pour réprimer le soulèvement du peuple des Hereros contre les Allemands qui les avaient privés de leurs terres et de leur bétail en 1904. Ce même général avait ordonné ses forces d’éliminer toute la tribu.

Au bout d’un an, les Namas s’étaient rebellés et avaient subi le même sort.

Ces massacres entre 1904 et 1908 avaient entraîné la mort d’au moins 60 000 Hereros et d’environ 10 000 parmi les Namas.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos