jeudi, décembre 2, 2021

L’ambassadeur d’Algérie retourne en Libye fin novembre

Les autorités algériennes ont décidé de renvoyer leur ambassadeur dans la capitale libyenne, Tripoli, fin novembre, sept ans après la fermeture de l’ambassade sur fond de menaces sécuritaires, a rapporté mardi une chaîne locale.

citée pat la chaîne algérienne « Al-Shorouk News », une source diplomatique a fait savoir que son pays avait décidé de rouvrir son ambassade à Tripoli.

Et d’ajouter que le nouvel ambassadeur d’Algérie, Suleiman Chanin (56 ans), occupera directement son poste à Tripoli fin novembre.

Aucune déclaration officielle n’a cependant, été publiée en Algérie, au sujet de la réouverture de l’ambassade ni de la date de prise de ses fonctions.

En mai 2014, l’Algérie avait rapatrié le personnel de son ambassade de Libye, après avoir reçu des informations selon lesquelles des groupes terroristes tentaient de prendre d’assaut le bâtiment.

Depuis lors, les affaires de la mission diplomatique à Tripoli sont gérées par l’ambassade d’Algérie à Tunis.

Il y a quelques jours, le ministère algérien des Affaires étrangères a annoncé la nomination de Chanin comme ambassadeur extraordinaire en Libye, succédant ainsi à l’ambassadeur Kamal Abdelkader Hejazi, qui occupe ce poste depuis 2019.

L’ambassadeur extraordinaire bénéficie de pouvoirs juridiques élargis, tels que signer des accords au nom de l’État ou de l’organisme qu’il représente, ce à quoi l’ambassadeur ordinaire n’a pas droit.

Après des années de conflit armé, le pays riche en pétrole a connu, il y a quelques mois, une percée politique. Toutefois, des différends sur les lois régissant les élections législatives et présidentielle, prévues le 24 décembre, menacent la Libye.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos