jeudi, décembre 2, 2021

L’Arabie saoudite abolit le système de «parrainage» pour les travailleurs expatriés

L’Arabie saoudite a commencé à appliquer dès ce dimanche l’initiative visant à améliorer la relation contractuelle, ou ce que les médias ont appelé l’initiative d’annulation du « parrainage », ce qui permettra une plus grande flexibilité qu’auparavant, en faveur des employés étrangers dans leurs relations avec les employeurs.

Le « parrain » est un terme donné à un employeur dans la plupart des pays du Golfe.

Le 4 novembre 2020, le ministère des Ressources humaines et du Développement social du Royaume a déclaré qu’il avait décidé d’améliorer la relation contractuelle entre le travailleur et l’employeur, à travers de nouvelles politiques, dont notamment la suppression du système de parrainage, qui entre en vigueur le 14 mars 2021.

L’initiative saoudienne permet aux employés étrangers de quitter le territoire et d’y rentrer, de démissionner d’un emploi pour passer à un autre sans avoir besoin de l’approbation de l’employeur.

L’initiative définit les mécanismes de transition pendant la durée de validité du contrat, à condition que le délai de préavis et les clauses spécifiques soient respectés.

Bénéficient de cette l’initiative tous les travailleurs expatriés dans les établissements du secteur privé dans le cadre de clauses contractuelles spécifiques qui prennent en compte les droits des parties.

Le travailleur bénéficie du service selon des conditions. L’une des exigences les plus importantes est qu’il fasse partie de l’emploi professionnel expatrié soumis au régime du travail, et que le travailleur expatrié ait exercé une activité d’un minimum de 12 mois chez un premier employeur depuis son entrée en Arabie saoudite.

Parmi les autres conditions également, le travailleur soumet une notification électronique à l’employeur, demandant le transfert de service dans un délai de 90 jours avant le début du transfert ou lorsqu’il souhaite mettre un terme à la relation contractuelle.

Le nombre de travailleurs du secteur privé saoudien a atteint environ 8,02 millions de personnes à la fin de l’année 2020. Parmi eux, on compte 6,27 millions d’étrangers (soit 78,2 % du total de la main-d’œuvre dans le Royaume) et 1,75 millions de Saoudiens (soit 21,8 %), selon les données de la Corporation Générale d’assurance.

Selon un communiqué précédent du ministère saoudien du Travail, l’initiative améliore la compétitivité du marché du travail saoudien avec les marchés mondiaux, rehaussant sa classification dans les indicateurs de compétitivité internationale et attirant les meilleures compétences sur le marché du travail.

L’initiative contribue à réduire la disparité des procédures contractuelles entre le travailleur saoudien et le travailleur expatrié, ce qui se traduirait, ensuite, par l’augmentation des opportunités d’emploi pour les citoyens sur le marché du travail, selon le communiqué.

Le taux de chômage des Saoudiens au troisième trimestre de 2020 était d’environ 14,9 %, selon les données de l’Autorité générale des statistiques.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos