lundi, juin 14, 2021

L’Arabie saoudite autorise des camions jordaniens bloqués à entrer sur son territoire

L’Arabie saoudite a autorisé plus de 100 camions jordaniens à entrer sur son territoire, quelques heures après les avoir empêché de passer, pour des raisons techniques.

C’est ce qu’a déclaré, mercredi, le vice-président du Syndicat des propriétaires de camions en Jordanie, Nael Dhiabat, à l’Agence Anadolu.

Il a indiqué que l’Arabie saoudite avait autorisé, mardi soir, l’entrée de plus de 100 camions jordaniens chargés de marchandises périssables, telles que des légumes, des fruits, de la viande, des médicaments et des animaux vivants.

« Les autorités saoudiennes n’ont pas autorisé, jusqu’à mercredi à midi, l’entrée de camions transportant des produits non périssables et d’autres marchandises », a-t-il ajouté.

Le ministère jordanien des Transports a annoncé, dans un communiqué publié mercredi, que des contacts avaient été engagés avec l’Arabie saoudite par les voies diplomatiques, dans l’espoir d’obtenir une exception pour les camions jordaniens, à la décision saoudienne entrée en vigueur mardi.

Selon les autorités jordaniennes compétentes, la décision saoudienne stipule que les véhicules fabriqués avant l’an 2000 devraient être interdits d’entrer en Arabie saoudite et même de la traverser vers le reste des pays du Golfe, sans donner des raisons.

L’Arabie saoudite est un couloir de transit pour de nombreuses marchandises jordaniennes destinées aux marchés des États du Golfe ou aux marchés du Royaume.

L’Arabie saoudite n’a pas donné la raison ayant motivé sa décision, mais le problème est, d’après les médias locaux, lié au souci de la préservation de l’environnement de toute source de pollution.

La décision intervient un mois après que le prince héritier saoudien Mohamed Bin Salmane ait annoncé les initiatives du «Moyen-Orient vert» et de «l’Arabie saoudite verte» relatives à la réduction des émissions de carbone de plus de 4%.

Dans des déclarations tenues le 27 mars, Bin Salmane a fait savoir que le Royaume cherchait, en partenariat avec ses frères dans les pays du Moyen-Orient, à planter 40 milliards d’arbres au Moyen-Orient dans le cadre d’un programme de plantation de 50 milliards d’arbres. »

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos