jeudi, mai 13, 2021

«L’Arabie saoudite veut s’équiper de missiles israéliens», annonce un journal hébreu

Courrier arabe

Le journal israélien «Israel Defense» a déclaré que l’Arabie saoudite se préparait à acheter des équipements militaires israéliens, dans le cadre d’un plan à travers lequel Riyad cherche à diversifier son arsenal militaire.

Lors d’un rapport publié lundi, le journal nota que Riyad voulait se procurer des missiles «Spike», des missiles antichars guidé de 4e génération, développés par la firme israélienne «Rafael».

«Si la firme obtenait l’autorisation du gouvernement, pour vendre ses missiles en Arabie saoudite, l’approvisionnement sera assuré par «Eurospike», son annexe en Europe», nota le rapport.

Selon lui, «céder aux caprices saoudiennes et accepter de leur vendre des armes développées dépendait de plusieurs formalités». Il explique que le ministère de la Sécurité israélienne risquait de s’opposer à cette exportation, «de peur que ses armes ne soient un jour utilisées contre Tsahal».

Toutefois, il souligne que «malgré ces peurs, le ministère de la Sécurité pouvait autoriser les compagnies israéliennes à exporter leurs missiles en Arabie saoudite, tenant compte du fait que leur durée de vie ne dépasse pas les 10 ans, et qu’entrer dans une guerre avec Riyad pendant cette période était très peu probable».

Riyad cherche à diversifier son arsenal  

Dans ce contexte, «Israel Defense» indiqua que l’Arabie saoudite se soucier de la diversification de son arsenal militaire, et ne voulait pas comptait que sur les missiles «Tow», qu’elle a acheté aux États-Unis, en 2017.

Le journal signala que cette occasion offrait à la firme israélienne une chance pour commercialiser ses produits en Arabie saoudite et dans la région du Golfe, notamment à la marge des évolutions au niveau des relations entre les deux pays.

Sur ce, il importe de noter que les missiles «Spike» sont très développés, pouvant tirer en moins de 30 secondes, et sont utilisés par l’infanterie, les forces spéciales d’intervention rapide et installés sur les hélicoptères.

Et bien que l’État hébreu et l’Arabie saoudite ne soient pas liés par des relations officielles, les dernières années ont été marquées par des approches diplomatiques assez remarquables, à l’ombre de la politique du prince héritier saoudien, qui encourage implicitement la normalisation avec Israël.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos