mardi, juin 15, 2021

L’Associated Press se dit « choquée et horrifiée » par l’attaque israélienne contre son bureau à Gaza

L’agence de presse américaine Associated Press s’est dite, samedi, « choquée et horrifiée » par une attaque israélienne qui a visé un bâtiment abritant son bureau dans la ville de Gaza.

« Nous sommes choqués et horrifiés que l’armée israélienne ait pu cibler et détruire le bâtiment abritant le bureau de l’AP et d’autres organismes de presse à Gaza », a déclaré Gary Pruitt, PDG de l’Associated Press, dans un communiqué.

« Nous cherchons à obtenir des informations auprès du gouvernement israélien et sommes en contact avec le département d’État américain pour tenter d’en savoir plus », a-t-il ajouté.

Bien qu’Israël connaisse l’emplacement du bureau de l’Associated Press sur place, Gary Pruitt a déclaré qu’ils avaient reçu un avertissement selon lequel le bâtiment serait ciblé.

« C’est un développement incroyablement inquiétant. Nous avons évité de justesse une terrible perte en vies humaines. Une douzaine de journalistes et de pigistes de l’AP se trouvaient à l’intérieur du bâtiment et, heureusement, nous avons pu les évacuer à temps », a-t-il déclaré.

Et de conclure : « Le monde en saura moins de ce qui se passe à Gaza à cause de ce qui s’est passé aujourd’hui ».

Samedi, les avions de guerre israéliens ont détruit une tour de la ville de Gaza abritant les bureaux de plusieurs médias, dont Al Jazeera et l’Associated Press.

Un correspondant de l’agence Anadolu a rapporté que plusieurs missiles israéliens ont frappé la tour Al-Jala.

L’immeuble de 13 étages, l’un des plus anciens édifices de Gaza, comptait au total 60 locaux, dont des bureaux de médias, ainsi que des cabinets d’avocats et de médecins

Les bureaux de la Mayadeen Company for media services, la station de radio Voice of Prisoners et le Doha Media Center figuraient parmi les bureaux de médias détruits par les bombardements israéliens.

Israël a détruit au moins quatre tours d’habitation depuis le lancement de ses frappes aériennes contre la Bande de Gaza le 10 mai.

Au moins 139 personnes, dont 39 enfants et 22 femmes, ont été tuées et 950 autres blessées dans les attaques israéliennes contre Gaza.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos