samedi, juin 12, 2021

Le chef du Hamas menace Israël : «La dernière fois, une frappe de 300 missiles fut annulée en faveur des efforts qataris»

Courrier arabe

Le chef du Hamas, dans la bande de Gaza, Yahya Sinwar, a lancé des menaces aux Israéliens, concernant la situation à la mosquée d’al-Aqsa, leur indiquant que «la résistance avait prévu de lancer 300 missiles d’un seul coup, avant d’annuler la frappe à la dernière minute, en faveur des efforts fournis par le Qatar, pour ramener le calme».

Lors de son discours, organisé mercredi, après l’opération, Sinwar signala : «Le choix de la décimation de l’Etat de l’occupation sera le résultat des mesures israéliennes entreprises à Jérusalem, des violations commises par ses forces à la mosquée d’al-Aqsa, et des injustices infligées aux habitants de Jérusalem».

Menaces directes 

«La dernière fois, la résistance avait prévu de mettre fin à la partie, en lançant 300 roquettes d’un seul coup, mais nous avons suspendu cette frappe, en faveur des efforts fournis par le Qatar, dans le but d’installer la calme», avait-il dit, en menaçant les Israéliens et en leur demandant «de mettre fin à leurs actes à al-Aqsa, avant qu’ils ne le regrettent».

Il ajouta : «Nous ne lançons pas des menaces que nous ne faisons pas», en signalant que «la réponse affichée par la résistance, lors de l’escalade à Gaza, n’était qu’une simple manœuvre».

Il signala : «Nous n’avions aucun accord pour mettre fin au dernier tour de combat à Gaza, mais nous avions signé un cessez-le-feu simultané et inconditionnel, et c’est fini».

«Les jours qui se présenteront, après mai 2021, (en signalant la dernière escalade), ne seront pas comme ceux d’avant, et nos proches à Jérusalem devront rester sur leurs gardes pour défendre la mosquée d’al-Aqsa», avait-il ajouté, en signalant que «10 mille kamikazes se trouvaient sur les terres palestinienne prêts à répondre si les Israéliens portent atteinte à al-Aqsa».

Sinwar appela également «les Palestiniens de Cisjordanie à se rebeller contre l’occupation, ceux de Jérusalem à tenir bon et ceux qui se trouvent dans l’Etat hébreu à proclamer leurs droits», expliquant à ces derniers que «ce qui fut, par le passée, appelé «cohabitation» était tombé pour toujours».

Gaza gardera la tête levée 

Yahya Sinwar a continué son discours, et indiqua au sujet de la dernière offensive menée contre Gaza, «Le plan israélien, visant à éliminer les premières lignes militaires et politiques du Hamas, a échoué».

«Nous disposons de plus de 500 km de tunnels et les dommages encaissés par les frappes de l’ennemi ne dépassent pas les 5% », avait-il dit, en affirmant que «l’infrastructure de la résistance militaire était intacte et ne fut que légèrement endommagée».

Au sujet des efforts déployés pour arranger la reconstruction de la bande, le chef du Hamas expliqua que «des dispositifs étaient en cours, dans le but de faciliter les efforts de reconstruction».

Il affirma qu’«avant la fin de l’année, le secteur économique de Gaza pourra respirer à nouveau», indiquant que «les fractions palestiniennes feront leur possible pour résoudre les problèmes».

Il est à rappeler que vendredi 21 mai, après 11 jours de violents combats, un cessez-le-feu fut signé entre Israël et la résistance palestinienne, grâce à la médiation du Qatar et de l’Égypte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos