jeudi, mai 13, 2021

Le GNA libyen détruit un système de défense émirati manœuvré par les Russes au profit de Khalifa Haftar

Courrier arabe

Une source libyenne a déclaré que les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA) ont bombardé les milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, détruisant un système de défense émirati, qui été manœuvré par des mercenaires russes.

La source a affirmé au site «Arabi 21» que les forces du GNA, en réponse aux attaques, qui avaient ciblées mardi le port de Tripoli, avaient pu détruire un système de type «Pantsir S-1», au sud de Tripoli, indiquant qu’il été manœuvré par des mercenaires russes que Haftar avait recruté.

Des équipements développés, livrés par les EAU

La source, qui avait tenue à rester anonyme, a signalé: «Ce système était apporté par les Émirats arabes unis (EAU). Les mercenaires russes de «Wagner» en assure les manœuvres, depuis les fronts de combats, d’où ils soutiennent les milices de Haftar».

Elle affirma que depuis le lancement de l’offensive armée contre Tripoli, en avril dernier, les forces du GNA ont pu détruit 4 de ses systèmes très développés

«Le premier était à la base d’al-Jafra, au centre du pays, le deuxième, dans la ville Gheryane, le troisième à Trahouna au sud-est de Tripoli et le quatrième au sud de Tripoli», avait-elle précisé, en soulignant que Haftar avait pris le soin de déployer les armes là où il pouvait, pour renforcer la présence de ses milices.

Selon la source, «ce système avait permis aux mercenaires de Wagner d’abattre le drone appartenant aux troupes américaines opérationnelles en Afrique «Africom», en novembre dernier, et un autre italien, en octobre».

Notons que plusieurs rapports avaient prouvé que les EAU fournissaient des systèmes stratégiques, aux milices de Khalifa Haftar, à travers le pont aérien qu’ils ont créé vers la Libye.

Le Pantsir est un véhicule antiaérien de courte à moyenne portée, fabriqué par le complexe militaro-industriel de la Russie. Sa fabrication a été également lancé par les EAU, qui avaient déjà financé le projet de son développement en 2000.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos