jeudi, juillet 29, 2021

Le gouvernement jordanien interdit l’exportation des produits alimentaires de base

Le gouvernement jordanien a décidé d’interdire l’exportation de produits alimentaires de base, et de donner la priorité au marché local, afin de réduire l’impact des coûts d’expédition élevés sur les prix des marchandises en interne.

Dans un communiqué publié jeudi, Maha Ali, ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Approvisionnement, a déclaré que la décision d’interdire les exportations vient freiner la hausse des prix des matières premières sur les marchés locaux.

La liste des produits concernés par la décision n’a pas été déclarée.

La ministre a souligné que le stock stratégique de denrées alimentaires de base est disponible, pour une période de deux mois et qu' »il est important que le secteur privé maintienne la stabilité des prix sur le marché ».

Les prix mondiaux du fret connaissent une flambée, entraînée par l’augmentation de la demande mondiale de consommation et des hausses de l’inflation, après des mois de baisse de la consommation mondiale en raison de la pandémie de la Covid-19.

D’après le même communiqué, le gouvernement jordanien a également décidé d’approuver une série de procédures, notamment, l’approbation des plafonds des coûts du fret maritime aux fins du calcul des taxes et des droits de douane jusqu’à fin 2021, afin de s’assurer que la mesure soit prise en compte sur le prix final pour le consommateur.

Ces mesures comprennent le renforcement du contrôle du marché pour permettre au gouvernement de prendre les mesures nécessaires afin de fixer des plafonds de prix sur les produits alimentaires de base.

Et le renforcement du stock stratégique de produits alimentaires de base pour les institutions civiles et militaires de consommation, à travers la possibilité d’obtenir des facilités de crédit auprès des banques commerciales locales en ce sens.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos