vendredi, décembre 4, 2020

Le Maroc décide de rétablir le service militaire obligatoire

Le gouvernement marocain a décidé, lundi 20 août, de rétablir un service militaire obligatoire d’un an pour tous les hommes et les femmes âgés de 19 à 25 ans, a annoncé un communiqué officiel. Le rétablissement de la conscription, douze ans après sa suppression, vise notamment à améliorer« l’intégration dans la vie professionnelle et sociale » des jeunes, selon le communiqué publié par le palais royal.

Cette mesure a été annoncée en même temps qu’une réforme de l’éducation qui prévoit de scolariser les enfants à partir de 4 ans et de rendrel’enseignement obligatoire jusqu’à 16 ans (au lieu de 15 actuellement), avec un nouveau modèle pédagogique plus performant, selon la même source.

Lire aussi :   La jeunesse, grande oubliée de la croissance marocaine

« Nous ne devons plus accepter que notre système éducatif fonctionne comme une machine à fabriquer des légions de chômeurs », a souligné le roi, lundi soir, dans un discours à la nation, disant sa « consternation » face au taux du chômage élevé des jeunes « en dépit du niveau de croissance économique » (4 % en 2017, contre 1,2 % en 2016). Le chômage touche plus de quatre jeunes urbains sur dix, selon les données du Haut Commissariat au plan (HCP), l’institut national des statistiques.

Le décrochage scolaire concerne deux jeunes sur trois, le taux de chômage moyen avoisine les 20 %, la moitié des jeunes qui travaillent occupent des postes à bas salaires et 75 % n’ont aucune couverture sociale, selon une récente analyse publiée par le Conseil économique et social marocain (CESE).

« Mettre fin à la déperdition scolaire »

Le service militaire obligatoire a été supprimé au Maroc fin août 2006. D’une durée de douze mois, il concernait les hommes de 20 à 35 ans et était ouvert sur la base du volontariat aux jeunes filles de 20 à 27 ans, célibataires et sans enfants à charge. Le projet de loi prévoyant son rétablissement a été présenté lundi matin en conseil de gouvernement, puis adopté au cours d’un conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI.

Des exemptions provisoires ou définitives pourront être accordées pour certains motifs, notamment l’inaptitude physique ou de santé et la poursuite d’études. « Les personnes ayant plus de 25 ans, qui ont bénéficié de dispense ou d’exemption, peuvent être appelées pour effectuer leur service militaire jusqu’à l’âge de 40 ans, en cas de cessation du motif de dispense ou d’exemption », détaille le texte de loi.

Le texte doit encore être débattu au Parlement en octobre et la mesure inscrite dans le projet de loi de finances, qui ne comprend actuellement aucune disposition en ce sens, selon la presse locale. La réforme de l’éducation vise à « mettre en place des mécanismes garantissant l’accès de tous à l’éducation, de mettre fin à la déperdition scolaire et garantir la pérennisation de l’apprentissage en vue d’éradiquer l’analphabétisme », selon le communiqué. Le projet de loi qui a été discuté lundi veut notamment à « inciter à la pensée critique et à la créativité », selon la même source.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Rapport : «Les Émirats arabes unis financent les mercenaires de Wagner qui combattent pour Khalifa...

Le magazine américain, Foreign Policy, a signalé qu’«au moment où Abou Dhabi cherchait à dépenser des milliards de dollars pour acheter des armes américaines,...

France : 326 morts et 12 696 contaminations à la Covid-19 en 24 heures

La France a enregistré 326 décès et 12 696 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, Covid-19, au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi...

OTAN : L’accord entre Kaboul et les Talibans est un « pas important » vers la...

Le Secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a salué l'accord conclu entre le gouvernement afghan et le Mouvement des Talibans, « pour aller de l’avant...

Yémen: 9 civils tués dans un bombardement des Houthis

Neuf civils ont été tués et sept autres ont été blessés, jeudi, par des bombardements de rebelles Houthis sur le complexe industriel et commercial...

Bloomberg : vers une réconciliation entre l’Arabie saoudite et le Qatar

L'Arabie saoudite et le Qatar tentent de parvenir à un accord pour résoudre leur différend de longue date, sous la pression de l'Administration du Président sortant Donald...